Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
25 octobre 2011 2 25 /10 /octobre /2011 13:55

titre.jpg

Le brame est chaque année un événement très attendu par de nombreux photographes naturalistes. Alors que les grands cerfs sont si discrets  le reste de l'année , cette période de rut les rend moins méfiants et il est donc beaucoup plus facile de les photographier.

La période du brame permet de saisir différents comportement de la vie des cervidés.

Le plus facile à observer, et surtout à entendre, est le brame à proprement parler.

Ces cris rauques servent à la fois à séduire les femelles et à dissuader les autres prétendants. 

Pour "inviter les demoiselles biches à l'accouplement, les messieurs cerfs s'égosillent à gorges déployées!

BRAME-2011 1836-border

BRAME-2011 2693-border

BRAME-2011 2723-border

BRAME-2011 2795-border

BRAME-2011 1450-border

 Le cri du brame tient du rugissement et du mugissement et s'entend à plusieurs kilomètres de distance. 

Pour écoutez le brame du cerf cliquez ici

BRAME-2011 1292-border-copie-1

BRAME-2011 1370-border

La plupart du temps , le brame suffit à éviter les confrontations. Il arrive néanmoins qu'un autre mâle se présente sur la place de brame provoquant alors une succession de râles plus rapides. Si cette démonstration vocale ne suffit pas, les deux cerfs vont alors se jauger puis se rejoindre et marcher côte à côte de part et d'autre d'une ligne imaginaire. Si ni l'un ni l'autre ne fait demi-tour, le combat devient alors inévitable. C'est dans ce cas une véritable démonstration de force. Les deux mâles se jettent l'un contre l'autre. Les bois s'entrechoquent dans un claquement sec. Chacun pousse l'autre de tout son poids. Le plus faible capitulera en prenant la fuite, un moment poursuivi par le vainqueur. Ce dernier reviendra ensuite au coeur de la place lancer un long cri puissant, signe de sa suprématie.

Les vieux mâles sont les premiers à se présenter sur les places de brame, des clairières ou des prairies à proximité de la forêt.

BRAME-2011 1874-border

La concurrence entre mâle est très forte.  Au final il ne peut en rester qu'UN !! Le plus fort....

 BRAME-2011 1878-border

Le combat désignera le vainqueur....

BRAME-2011 1921-border

BRAME-2011 1907-border

La cerf victorieux clame sa suprématie.... Lui seul aura le privilège de transmettre son patrimoine génétique... 

BRAME-2011 1928-border

Les combats quoique rares peuvent être si violents que les andouillers des bois peuvent se briser...

BRAME-2011-1257.jpg

En dehors de ces poursuites entre mâles, le cerf ne quitte pas les femelles. Il faut dire qu'il doit être vigilant. Elles ne seront disposées à recevoir ses faveurs que quand elles seront en chaleur et cela dure moins d'une journée.

BRAME-2011 1906-border

Le cerf tente régulièrement d'approcher des femelles isolées, mais elles rejoignent alors très vite les autres pour se fondre dans la harde. Comme il lui est difficile d'approcher les biches , le cerf hume leurs urines pour détecter leurs chaleurs.

BRAME-2011-1269-border.jpg

BRAME-2011 1243-border

BRAME-2011 1939-border

Quand la femelle est prête, l'accouplement est bref et plutôt violent. Le cerf monte monte les pattes avant sur le dos de la biche qui dans cette position semble bien frêle. Le rapport se termine ensuite par une poussée du cerf appelée "la chandelle" qui propulse la femelle en avant lui permettant ainsi de se retirer.

BRAME-2011 1327-border

BRAME-2011 1344-border

dsc 0054-border

 dsc 0058-border

BRAME-2011 9577-borderBRAME-2011 9584-border

BRAME-2011 9588-border

Un autre comportement interessant à photographier , c'est les marquages de territoire.

 Le plus démonstratif est celui qui consiste à labourer le sol de ses bois en s'aspergeant d'un mélange d'urine et de sperme.

BRAME-2011 1719-border

BRAME-2011 1406-border

BRAME-2011 1423-border

Il offre de belles images quand le cerf relève la tête avec des herbes entremêlées dans les bois.

BRAME-2011 1789-border

BRAME-2011 1786-borderBRAME-2011 1787-border

Le marquage de territoire se fait aussi sur des arbres et arbustes, le cerf venant s'y frotter la tête pour y laisser un marquage olfactif et visuel. Ici ce sont les poteaux d'un observatoire qui seront marqués .

BRAME-2011-1847-border.jpgBRAME-2011-1846-border-copie-1.jpg

BRAME-2011 1860-borderBRAME-2011 0175dsc 0173-borderBRAME-2011 1381-border

dsc 0091-border

" Que jamais ne vienne un printemps sans oiseaux ni un automne sans brames..."

                                                                                                  JP Grossin

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut être aussi :

Le Brame du Cerf

Le Brame du Cerf au Richmond Park

Cerf , qui es tu?

Partager cet article

Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Dehondt Christophe et de Desmets Corinne
  • : Essentiellement des articles et photos sur la famille et sur nos passions communes que sont la nature, les animaux, la plongée et les voyages !!
  • Contact

  • DEHONDT Christophe

Copyright : www.dehondt-desmets.fr ©
Sauf mention contraire, toutes les photos sont notre propriété, et nous vous demandons de ne pas les re-publier sous quelque forme que ce soit. Merci de nous contacter pour obtenir une autorisation écrite si vous voulez utiliser nos photos. (Art. L335-2 du Code de la Propriété intellectuelle)

 

Recherche

Articles Récents

  • Cerf de Bactriane, qui es-tu ?
    Le cerf de Bactriane ou cerf de Boukhara (Cervus elaphus bactrianus) est une sous-espèce proche mais plus primitive du cerf élaphe que l'on trouve dans nos contrées et l'une des plus menacées de disparition. Il a été décrit par le mammalogiste britannique,...
  • Cerf huppé, qui es-tu ?
    Le cerf huppé ou élaphode de Chine (Elaphodus cephalophus) est considéré comme l'un des cervidés les plus petits et les plus primitifs vivant au monde. Il est seul représentant du genre Elaphodus qui fut décrit, en 1872, par le zoologiste français Henri...
  • Le Mouflon méditerranéen
    Le Mouflon méditerranéen (ovis gmelini musimomx ovis sp.) appelé également, mouflon européen ou mouflon des Alpes est une forme dérivée et abâtardie du mouflon de Corse (Ovis ammon musimon) considéré comme un descendant du mouflon d’Asie mineure (Ovis...
  • Les statistiques du blog dehondt-desmets.fr
    2020 À la faveur du confinement, le nombre de visite sur notre blog a augmenté de façon très significative. En effet, au mois d'avril 2020, nous avons totalisé 28782 visiteurs uniques* ! Voici donc une nouvelle barre à franchir et nous comptons sur vous...
  • Le Diable de Tasmanie
    Le Diable de Tasmanie est le plus grand marsupial carnivore d'Australie depuis la disparition du tigre de Tasmanie. Bien loin du personnage de Taz dans les Looney Tunes, cet animal endémique au pelage noir et blanc, véritable emblème de l'île, a plutôt...
  • Le Marabout d'Afrique
    Le Marabout d’Afrique ou Cigogne à sac (Leptoptilos crumenifer) est souvent considéré comme l’un des animaux les plus laids de la planète. Énorme, chauve, disgracieux, pourvu d'un bec imposant, sont les quatre qualificatifs qui le caractérisent le mieux....
  • Le Bec-en-sabot du Nil
    Le Bec-en-sabot du Nil (Balaeniceps rex) ou shoebill pour les Anglais, ou Abu-Markub (Père de la babouche) pour les Arabes du Soudan, est une espèce d'oiseau qui semble, de par son esthétique, sortir directement de la préhistoire. Il appartient à l’ordre...
  • Le Poulpe de Méditerranée
    Le poulpe, plus communément appelé pieuvre, a fait couler beaucoup d'encre en particulier sous la plume romanesque de Victor Hugo. Animal mythique, les marins et les scaphandriers lui attribuaient des capacités extraordinaires et des dimensions gigantesques....
  • Cerf Sambar, qui es-tu ?
    Le cerf Sambar (Rusa unicolor) est le troisième plus grand cervidé au monde, derrière l’élan et le wapiti. Il est parfois aussi appelé élan de Ceylan en raison de sa masse et de sa robe sombre ou encore Cerf d'Aristote. Sa répartition géographique couvre...
  • Cerf de Thorold, qui es-tu ?
    Le cerf de Thorold (Przewalskium albirostris) est une espèce endémique du plateau tibétain situé en Chine. Bien que l'espèce a été découverte et nommée par Przhevalsky en 1883, WG Thorold a décrit plus tard le même cerf, ne sachant pas qu'il était déjà...