Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
3 février 2014 1 03 /02 /février /2014 19:14

Richmond Park est un grand parc clos urbain situé dans le district de Richmond upon Thames au sud-ouest de Londres. C'est le plus grand et le plus sauvage des huit parcs royaux de la capitale britannique. Avec près de 1000 hectares, sa superficie est comparable en taille au bois de Vincennes  (995 hectares) ou au bois de Boulogne (846 hectares) en région parisienne.

 Richmond Park a été pendant des centaines d'années l'un des refuges favoris des rois et des reines. Au tout début, ceux-ci venaient y chasser. Aujourd'hui Richmond Park est l'un des hauts lieux de la flore et de la faune en Grande-Bretagne ; on y trouve des variétés très rares d'insectes, de plantes et de champignons. Le parc est classé comme étant une réserve naturelle nationale, le plus important site d'interêt scientifique particulier de Londres et une zone spéciale de conservation européenne. Richmond park est aussi internationalement renommé pour ses chênes antiques, beaucoup d'entre eux datent de plus 400 ans et certains ont plus de 750 ans !  Mais le plus extraordinaire c'est que ce parc royal héberge depuis plus de trois cents ans près de 650 cerfs et biches en liberté. 

 

 blog dehondt - desmets © 2013-1387-border

     Richmond Park abrite 650 cerfs et biches et de nombreux daims.

blog dehondt - desmets © 2013-1795-border

       Daim (Dama dama) à Richmond Park

Les animaux  peu farouches car habitués à la présence humaine offrent l'opportunité à tous les passionnés de cervidés de vivre le brame au plus près sans pression insupportable pour les animaux.

En effet, chaque année, au moment du brame, le cerf déchaîne les passions et attire en forêt, un public toujours plus nombreux. La présence d'amateurs trop peu discrets, ou trop nombreux peut perturber le rut.

blog dehondt - desmets © 2013-1251-border

Le brame est une période cruciale pour le cerf élaphe.

Par exemple, une partie des biches de la harde peut quitter les lieux, ce qui diminuera le « succès reproducteur » du cerf qui aura su se rendre maître de la place de brame. 

  Éventuellement, ces biches seront récupérées par un mâle plus faible et leurs faons bénéficieront de gènes moins performants que s'ils avaient été engendrés par le maître légitime de la place.

À Richmond Park , on peut voir et photographier en l'espace d'une journée ce qu'on mettrait des années à trouver dans nos forêts toujours plus dérangées par la chasse et les observateurs peu scrupuleux ou inexpérimentés.

  blog dehondt - desmets © 2013-1242-border

Plus qu'une solution de repli , Richmond Park permet aux photographes amateurs (ou pas) de profiter du spectacle du brame et de faire provision de clichés sans trop se soucier de l'éventuel dérangement causé.

blog dehondt - desmets © 2013-1875-border

En effet, gratuit et facile d'accès, Richmond Park offre "sur un plateau" l'opportunité au photographe animalier de vivre le brame au plus près. En France, seuls quelques spécialistes peuvent vivrent l'événement aussi intensément, et souvent aux prix de plusieurs années de recherche. 

 blog dehondt - desmets © 2013-1260-border

L'agressivité des cerfs en rut doit inciter les photographes animaliers à la prudence . 

L'observation des cerfs au Richmond Park est relativement aisée. Néanmoins si elle n'est pas effectuée dans les règles de l'art, elle peut avoir des conséquences dramatiques.

Voir : Des Londoniens attaqués par des cerfs en rut.

Les cerfs en rut sont dopés à la testostérone, une hormone dont le taux dans le sang est, à cet époque, multiplié par 1000. Cela les rend très nerveux et agressifs, et ils peuvent charger un observateur. Des accidents surviennent chaque année.  Différents panneaux de signalisation rappellent aux promeneurs que les cerfs sont des animaux sauvages qui doivent être respectés  et que personne ne doit s'en approcher à moins de 50 mètres.

D'après ce que j'ai pu constater, ces règles ne sont pas toujours bien respectées ...

Qui a dit que les Anglais étaient beaucoup plus disciplinés que les Français ?

blog dehondt - desmets © 2013-1355-border

      Le cerf est un animal sauvage qui peut devenir dangereux en période de rut.

  blog dehondt - desmets © 2013-1778-border

La méfiance s'impose ...  

blog dehondt - desmets © 2013-1606-border

A Richmond Park, le public peut côtoyer les cerfs sans problème à condition de respecter une certaine distance pour observer les animaux.

blog dehondt - desmets © 2013-1576-border

L'observation des animaux en milieux semi-ouverts est plus facile qu'en forêt.

blog dehondt - desmets © 2013-1175-border

      Combat intense entre 2 cerfs devant une mère de famille et son enfant.

blog dehondt - desmets © 2013-1579-borderblog dehondt - desmets © 2013-1610-borderblog dehondt - desmets © 2013-1798-borderblog dehondt - desmets © 2013-1799-border

Cyclistes, cavaliers, joggeurs ou simples promeneurs  côtoient cerfs et biches parfois dans une totale indifférence. On croît rêver...

blog dehondt - desmets © 2013-1149-border

Certains animaux aiment se dissimuler dans les hautes herbes pour se reposer ou ruminer. 

blog dehondt - desmets © 2013-1221-border

Depuis toujours le cerf élaphe fascine les hommes...

blog dehondt - desmets © 2013-1819-border

Majestueux, élégant, altier, autant d'adjectifs qui reviennent invariablement lorsque l'on évoque le cerf élaphe, cet animal promu, de longue date, au rang de roi des  forêts.

blog dehondt - desmets © 2013-1356-border

Quant à la biche, elle symbolise, depuis des temps immémoriaux, la grâce et la pureté, tout comme, plus récemment, le faon représente la candeur, notamment depuis Bambi, le célèbre dessin animé de Walt Disney.

blog dehondt - desmets © 2013-1518-2-border

Contrairement à une idée reçue, le nombre d'andouillers qui ornent les bois du cerf ne permet absolument pas de déterminer l'âge de l'animal.

blog dehondt - desmets © 2013-1442-borderblog dehondt - desmets © 2013-1444-2-borderblog dehondt - desmets © 2013-1404-borderblog dehondt - desmets © 2013-1405-borderblog dehondt - desmets © 2013-1531-3-borderblog dehondt - desmets © 2013-1348-border

Le cerf est l'un des plus grands mammifères terrestres vivant à l'état sauvage en Europe et, pour beaucoup il est incontestablement le plus beau.

blog dehondt - desmets © 2013-1444-border

La ramure du cerf est le reflet du grade social du porteur. Elle dissuade les rivaux ou se fait arme pour les soumettre. Aucun cerf ne possède la même ramure. Et un même animal, porte des bois différents d'une année à l'autre.

blog dehondt - desmets © 2013-1444-3-border

Naseaux dilatés, museau relevé, le nez vérifie ce que la vue ou l'ouïe a repéré. Le cerf peut douter de tous ses sens, sauf l'odorat. 

blog dehondt - desmets © 2013-1847-border

Le Brame désigne à la fois la période de rut et le cri du cerf.

blog dehondt - desmets © 2013-1403-border

Le brame du cerf tient du rugissement du lion  et du mugissement  de la vache et s'entend à plusieurs kilomètres de distance.

blog dehondt - desmets © 2013-1333-border

Ces cris rauques servent à la fois à séduire les femelles et à dissuader les autres prétendants.

blog dehondt - desmets © 2013-1542-2-border

Démonstration de force,

blog dehondt - desmets © 2013-1566-border

intimidation,

blog dehondt - desmets © 2013-1530-2-border

 dissuasion,

blog dehondt - desmets © 2013-1600-2-border

 excitation,

blog dehondt - desmets © 2013-1600-border

séduction ...

blog dehondt - desmets © 2013-1602-border

Il y a sans doute un peut de tout cela dans le formidable brame du cerf.

blog dehondt - desmets © 2013-1277-border

Un cerf dominant peut rassembler jusqu'à une soixantaine de biches sur son territoire de rut.

blog dehondt - desmets © 2013-1142-border

Lorsqu'une biche s'éloigne de la harde, le cerf la dépasse et lui barre le chemin. Il la menace en relevant la tête et se déplace avec une démarche rigide en la forçant de rejoindre le groupe.

blog dehondt - desmets © 2013-1429-border

Quand il ne surveille pas son harem , le cerf doit le défendre contre la convoitise de ses rivaux.

 blog dehondt - desmets © 2013-1148-border

A chaque instant du jour et de la nuit, il vient flairer ses protégées, renifler leur croupe ou leur trotter au train.

 blog dehondt - desmets © 2013-1593-borderblog dehondt - desmets © 2013-1198-borderblog dehondt - desmets © 2013-1285-borderblog dehondt - desmets © 2013-1420-border 

Le mâle surveille avec attention chacune des femelles qui composent la harde en vue de l'accouplement car les biches ne sont sexuellement réceptives que pendant une seule journée.

blog dehondt - desmets © 2013-1704-border

 blog dehondt - desmets © 2013-1401-border

blog dehondt - desmets © 2013-1293-border

 

 blog dehondt - desmets © 2013-1672-border

Pénétrer dans un territoire de rut, c'est en défier l'occupant. Pareille provocation ne se mue pas immédiatement en combat. Les deux adversaires vont d'abord tenter de s'intimider, suivant un rituel très précis qui commence par un duo de brame. 

BLOG DEHONDT - DESMETS © 2013--10

Ils vont ensuite frotter énergiquement leurs bois contre la terre qu'ils labourent de leurs pattes en se tenant à distance.

BLOG DEHONDT - DESMETS © 2013--8

Si ces démonstrations lourdes d'agressivité n'ont pas dissuadé la partie adverse, ils viennent l'un vers l'autre et entament ensemble une marche côte à côte, en s'observant de profil.

   BLOG DEHONDT - DESMETS © 2013--3 

Poils hérissés, ils continueront de défiler d'un pas raide en grinçant des dents et en changeant parfois de direction.

BLOG DEHONDT - DESMETS © 2013--4BLOG DEHONDT - DESMETS © 2013--5BLOG DEHONDT - DESMETS © 2013--7BLOG DEHONDT - DESMETS © 2013--6

Les yeux se révulsent en un ultime avertissement avant l'affrontement

BLOG DEHONDT - DESMETS © 2013--9

Si ces menaces restent sans effet, les cerfs se font face et s'élancent, ramure contre ramure. Chacun s'arc-boute et tente de faire reculer l'adversaire. Rares sont les coups meurtriers car, entremêlées, les ramures se verrouillent mutuellement. 

blog dehondt - desmets © 2013-1461-border

blog dehondt - desmets © 2013-1462-border

Il arrive que deux combattants restent coincés, leurs bois trop imbriqués ne leur permettent pas de se libérer. Ils périront, enchaînés l'un à l'autre.

blog dehondt - desmets © 2013-1463-borderblog dehondt - desmets © 2013-1465-borderblog dehondt - desmets © 2013-1466-borderblog dehondt - desmets © 2013-1469-border

Lorsque le combat tourne à l'avantage d'un assaillant, le vaincu essaie de se dégager pour s'enfuir. S'il n'est pas assez rapide, il expose à cet instant ses flancs à l'andouiller de son adversaire et peut être mortellement blessé. Les issues fatales sont néanmoins peu fréquentes.

blog dehondt - desmets © 2013-1483-border 

Le vainqueur poursuit le perdant sur quelques foulées et finit par l'insulter d'un long brame victorieux.

 blog dehondt - desmets © 2013-1691-border

Seuls les cerfs de force équivalente s'affrontent en combat singulier.  

 blog dehondt - desmets © 2013-1167-borderblog dehondt - desmets © 2013-1171-border

 Chez les jeunes cerfs (ici des daguets) les affrontements s'apparentent plus à des jeux qu'à de véritables combats.

blog dehondt - desmets © 2013-1257-border

Les biches demeurent totalement indifférentes à ces démonstrations de force.

BLOG DEHONDT - DESMETS © 2013--2

Les bois du cerf seraient ils des zones érogènes ?

blog-dehondt---desmets-c--2013-1711-border-copie-1.jpg

Au comble de l'excitation, le cerf les frotte énergiquement sur le sol.

blog-dehondt---desmets-c--2013-1716-border.jpg

L'éjaculation survient rapidement.

blog-dehondt---desmets-c--2013-1717-border.jpg

blog dehondt - desmets © 2013-1146-border

Les daguets sont séparés de leurs mère pendant le rut 

 blog dehondt - desmets © 2013-1793-border

 Daguets aux aguets...

  Les biches vivent en petits groupes familiaux composés d'une biche, de son faon de l'année et du jeune de l'année précédente (bichette ou daguet).

blog dehondt - desmets © 2013-1423-border

L'attention est l'occupation première des biches Deux oreilles, deux yeux et surtout un nez pour surveiller tout ce qui se passe dans l'environnement.

blog dehondt - desmets © 2013-1687-borderblog dehondt - desmets © 2013-1439-border

Jamais relâchée, cette attention englobe toutes les autres activités y compris les repas et l'allaitement des jeunes.

 blog dehondt - desmets © 2013-1426-border

blog dehondt - desmets © 2013-1557-border

Biche allaitant son faon.   

Les choucas des tours (Coloeus  monedula) sont tolérés par les cervidés dans la mesure où ils les débarrassent des parasites importuns!

blog dehondt - desmets © 2013-1693-borderblog dehondt - desmets © 2013-1694-borderblog dehondt - desmets © 2013-1434-borderblog dehondt - desmets © 2013-1433-border blog dehondt - desmets © 2013-1194-border

blog dehondt - desmets © 2013-1974-border

Chez les biches, dés qu'il y a prise de tête, les conflits se règlent à coups de pattes antérieures à la manière des boxeurs.

blog dehondt - desmets © 2013-1996-borderblog dehondt - desmets © 2013-1999-borderblog dehondt - desmets © 2013-2000-border

blog dehondt - desmets © 2013-1980-border

 blog dehondt - desmets © 2013-1934-border

  La petite fente au coin de l'oeil est l'orifice d'une glande, le larmier. Celle ci secrète une substance forte et gluante. Le cerf en macule l'écorce des arbres pour marquer son territoire.

blog dehondt - desmets © 2013-1511-2-border

Ce cerf grimace pour percevoir l'odeur de réceptivité d'une biche .

On dit alors qu'il "muse".

 

Le Brame du Cerf au Richmond Park

La forêt est un temple et le brame , son hymne sacré

Jean-Luc DUVIVIER de FORTEMPS

Si vous avez aimé cet article, peut-être aimerez vous aussi :

 

Cerf , qui es tu?

La complainte du cerf amoureux _Brame 2011

Le Brame du Cerf

Partager cet article

Repost0

commentaires

Cacheux Daniel 17/09/2017 18:10

Superbes photos..Bravo.
Je voudrais me rendre au Richmond parc...Pouvez vous avoir la gentillesse de me donner quelques informations sur la manière de s'y rendre ?
Bien cordialement et bravo pour vos photos....
Daniel
06.45.69.93.33

Gaya Nature 18/03/2014 07:55

Un magnifique article accompagné de somptueuses photos. Un vrai régal, même si je trouve que certaines personnes dépassent la limite d'approche.

Bonne journée

Marquette 08/08/2015 22:40

Excellent article, tout est dit et bien dit, en plus de belles photos, bravo

Présentation

  • : Le blog de Dehondt Christophe et de Desmets Corinne
  • : Essentiellement des articles et photos sur la famille et sur nos passions communes que sont la nature, les animaux, la plongée et les voyages !!
  • Contact

  • DEHONDT Christophe

Copyright : www.dehondt-desmets.fr ©
Sauf mention contraire, toutes les photos sont notre propriété, et nous vous demandons de ne pas les re-publier sous quelque forme que ce soit. Merci de nous contacter pour obtenir une autorisation écrite si vous voulez utiliser nos photos. (Art. L335-2 du Code de la Propriété intellectuelle)

 

Recherche

Articles Récents

  • Cerf de Bactriane, qui es-tu ?
    Le cerf de Bactriane ou cerf de Boukhara (Cervus elaphus bactrianus) est une sous-espèce proche mais plus primitive du cerf élaphe que l'on trouve dans nos contrées et l'une des plus menacées de disparition. Il a été décrit par le mammalogiste britannique,...
  • Cerf huppé, qui es-tu ?
    Le cerf huppé ou élaphode de Chine (Elaphodus cephalophus) est considéré comme l'un des cervidés les plus petits et les plus primitifs vivant au monde. Il est seul représentant du genre Elaphodus qui fut décrit, en 1872, par le zoologiste français Henri...
  • Le Mouflon méditerranéen
    Le Mouflon méditerranéen (ovis gmelini musimomx ovis sp.) appelé également, mouflon européen ou mouflon des Alpes est une forme dérivée et abâtardie du mouflon de Corse (Ovis ammon musimon) considéré comme un descendant du mouflon d’Asie mineure (Ovis...
  • Les statistiques du blog dehondt-desmets.fr
    2020 À la faveur du confinement, le nombre de visite sur notre blog a augmenté de façon très significative. En effet, au mois d'avril 2020, nous avons totalisé 28782 visiteurs uniques* ! Voici donc une nouvelle barre à franchir et nous comptons sur vous...
  • Le Diable de Tasmanie
    Le Diable de Tasmanie est le plus grand marsupial carnivore d'Australie depuis la disparition du tigre de Tasmanie. Bien loin du personnage de Taz dans les Looney Tunes, cet animal endémique au pelage noir et blanc, véritable emblème de l'île, a plutôt...
  • Le Marabout d'Afrique
    Le Marabout d’Afrique ou Cigogne à sac (Leptoptilos crumenifer) est souvent considéré comme l’un des animaux les plus laids de la planète. Énorme, chauve, disgracieux, pourvu d'un bec imposant, sont les quatre qualificatifs qui le caractérisent le mieux....
  • Le Bec-en-sabot du Nil
    Le Bec-en-sabot du Nil (Balaeniceps rex) ou shoebill pour les Anglais, ou Abu-Markub (Père de la babouche) pour les Arabes du Soudan, est une espèce d'oiseau qui semble, de par son esthétique, sortir directement de la préhistoire. Il appartient à l’ordre...
  • Le Poulpe de Méditerranée
    Le poulpe, plus communément appelé pieuvre, a fait couler beaucoup d'encre en particulier sous la plume romanesque de Victor Hugo. Animal mythique, les marins et les scaphandriers lui attribuaient des capacités extraordinaires et des dimensions gigantesques....
  • Cerf Sambar, qui es-tu ?
    Le cerf Sambar (Rusa unicolor) est le troisième plus grand cervidé au monde, derrière l’élan et le wapiti. Il est parfois aussi appelé élan de Ceylan en raison de sa masse et de sa robe sombre ou encore Cerf d'Aristote. Sa répartition géographique couvre...
  • Cerf de Thorold, qui es-tu ?
    Le cerf de Thorold (Przewalskium albirostris) est une espèce endémique du plateau tibétain situé en Chine. Bien que l'espèce a été découverte et nommée par Przhevalsky en 1883, WG Thorold a décrit plus tard le même cerf, ne sachant pas qu'il était déjà...