Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 avril 2012 1 09 /04 /avril /2012 18:25

    26022012-dsc 5527-border-copie-1

 

 Chaque hiver, nous installons une mangeoire dans notre jardin et les allées et venues des oiseaux nous enchantent toute la mauvaise saison. Nous les observons à travers la baie vitrée de la cuisine pendant les repas . C'est notre télé à nous. 

Bien que nous habitions en ville, ce n'est pas moins de 20 espèces d'oiseaux différentes  qui sont visibles dans notre jardin. Chaque hiver nous réserve son lot de surprises et nous permet d'ajouter à notre liste un nouveau convive.

Mais pourquoi nourrir les oiseaux en hiver , allez vous nous demander car depuis des milliers d'années, les oiseaux n'ont pas attendu l'homme pour survivre ?

Tout d'abord,  parce que le nourrissage est un très bon moyen pour les observer, les étudier et les photographier mais aussi et surtout parce que l’hiver est la saison la plus meurtrière pour les oiseaux. Pourtant, ils craignent moins le froid que le manque de nourriture, nécessaire pour affronter les basses températures. Or, c’est précisément à cette époque que les aliments font le plus défaut. En effet, larves d’insectes, baies, graines deviennent rares et la neige, le gel rendent encore plus difficile la recherche de nourriture. Les jours plus courts laissent moins de temps pour trouver sa ration quotidienne.

 26022012-dsc 5520-border01032012-dsc 5688-border26022012-dsc 5586-border26022012-dsc 5585-border

Les mésanges raffolent de graines de tournesol, de noisettes et de noix décortiqués

Savez- vous qu'en hiver les oiseaux perdent 10 à 12% de leur poids par nuit?

A l'abri du vent , ils gonflent leurs plumes pour préserver leur chaleur corporelle. Un tel procédé leur permet en fait de survivre, mais malheureusement leur fait perdre 1/10e de leur poids en calories. Dés lors, la quête de nourriture est absolument vitale pour les oiseaux qui doivent convenablement et suffisamment se nourrir avant l'arrivée de la nuit pour résister au froid nocturne et, au petit matin, reconstituer au plus vite les forces perdues. 

Aider les oiseaux en hiver, c'est donc leur procurer une nourriture dont ils ont besoin pour couvrir leurs dépenses calorifiques. Si l'on peut en sauver quelques uns d'une mort certaine c'est tant mieux!

26022012-dsc 5481-border

L'hiver est une saison dure pour les oiseaux, il faut les aider en leur apportant un peu de nourriture...

Voici donc un aperçu des espèces  d'oiseaux visibles dans notre jardin l'hiver . Il est loin d'être exhaustif car beaucoup d'oiseaux ne se laissent pas facilement photographier, en particulier ceux qui se nourrissent au sol. 

Famille des turdidés

Le Rouge-gorge familier ( Erithacus rubecula) est le visiteur le plus régulier de notre mangeoire. Malgré sa petite taille sa présence ne passe pas inaperçu quand il exhibe son torse coloré.

Chant: Le rouge gorge  peut être entendu toute l'année, sauf pendant l'été. Pour l'écouter, cliquez ici

rouge-gorge_wingles_fev2012-4621-border.jpg

Le rouge-gorge gonfle son plumage pour mieux résister au froid 

rouge-gorge_wingles_fev2012-4607-border.jpg

Le rouge gorge est toujours en alerte.

rouge-gorge_wingles_fev2012-4560-border.jpgrouge-gorge_wingles_fev2012-4561-border.jpgrouge-gorge_wingles_fev2012-4567-border.jpg

En hiver, le rouge gorge défend toujours un teritoire . Gare a l'intrus!

rouge-gorge_wingles_fev2012-4638-border.jpg

Le rouge gorge se nourrit d'insectes et de graines en hiver.

Le rouge gorge est si charmant et familier qu'il a été désigné en 1960 par les Britanniques comme l'oiseau le plus populaire. Depuis, il est devenu un symbole national.

blog dehondt - desmets © -3203-border

Le merle noir (Turdus merula) Le mâle est tout noir, avec un bec jaune orangé et un cercle jaune autour de l'oeil. La merlette et les jeunes  sont bruns.

blog dehondt - desmets © -3024-border

Le merle noir est un gourmet qui apprécie la variété dans son alimentation : vers de terre, larves d'insectes, escargots mais aussi fruits, graines et baies.

01032009-dsc_8672-border.jpg

Le plumage de la merlette est plus terne et davantage dans les tons bruns que le mâle.     

Pour écouter le chant mélodieux du merle noir cliquez ici

Famille des prunelidés

L'accenteur mouchet ( Prunella modularis) est souvent confondu avec le moineau domestique. Il s'en distingue pourtant par son bec très fin et ses pattes brun-rouge.

De plus il se déplace en marchant en non en sautillant. Sa façon de se faufiler dans les taillis et les haies est à l'origine de son surnom « traîne buisson ».

Chant: On peut entendre l'accenteur mouchet toute l'année. Pour l'écouter, cliquez ici

01032012-dsc 5689-border

Bien qu'il soit très répandu, l'accenteur mouchet n'est pas facile à observer.

01032012-dsc 5690-border

 L'accenteur mouchet est granivore en  automne et en hiver.

Dès le début du printemps, il devient insectivore.

26022012-dsc 5679-border

Le dos de l'accenteur mouchet adulte est brun chaud rayé de noir mais sa poitrine est gris-bleuté.

Famille des Troglodytidés 

Le troglodyte mignon (Troglodytes troglodytes) mesure à peu près dix centimètres. Avec ses 9 grammes, le troglodyte est le plus petit oiseau d'Europe avec le roitelet. Mâles, femelles et juvéniles ne peuvent être distingués. Son corps rond est vêtu d'un plumage brunâtre et légèrement barré . Il a en outre un bec mince et très pointu. Ce petit oiseau est surmonté d'une petite queue, presque toujours dressée verticalement.

Majoritairement insectivore, le troglodyte se nourrit principalement d'insectes et d'invertébrés.

Chant : Le chant du troglodyte mignon est très perçant et puissant pour un oiseau aussi petit. Pour l'écouter, cliquez ici

22022009-dsc 8056-border

Le troglodyte mignon est un oiseau remuant et vif qui se faufile tel une souris dans les fourrés.

24022009-dsc 8154-border

Il est pas mignon, le troglodyte ?

Famille des Paridés

 La Mésange bleue (Parus cæruleus) mesure environ dix centimètre pour un poids de l'ordre de dix grammes. Malgré ses modestes dimensions, elle fait preuve d'une forte personnalité et d'un caractère parfois agressif. Querelleuse, elle n'hésite pas à affronter des oiseaux plus gros qu'elle , comme les mésanges charbonnières , pour avoir sa place à la mangeoire. 

Chant: La mésange bleue zinzinule. Pour l'écouter, cliquez  ici

26022012-dsc 5563-border

Mèsange bleue adulte: les joues sont blanc pur, la calotte bleue.   

26022012-dsc 5526-border26022012-dsc 5538-border26022012-dsc 5588-border  

La mésange bleue est difficile à photographier car elle est très vive et remuante.

 26022012-dsc 5669-border

En hiver, la mésange bleue picore parfois les bourgeons des arbres.

La mésange charbonnière ( Parus major) se reconnaît à sa tête noire et blanche et sa poitrine jaune vif et noir.

Chant : La mésange charbonnière zinzinule. Le mâle est bruyant toute l'année surtout pour délimiter son territoire et attirer une partenaire. Pour l'écouter, cliquez ici

03032012-dsc 5775-border

La mésange charbonnière est la plus grosse des mésanges européennes.

26022012-dsc 5514-border

La bande noire qui va du menton au ventre permet de déterminer le sexe de la mésange charbonnière.

Elle est très large chez les mâles, étroite et souvent incomplète chez les femelles.

26022012-dsc 5583-border

Fléchie sur ses pattes, cette mésange charbonnière mâle est fermement accroché à un vieil appareil photo qui me sert de perchoir à oiseaux.

La mésange noire (Periparus ater) , la plus petite des mésanges (14 cm pour 8 à 10 g), possède un plumage caractéristique : sa tête est noire avec des joues blanches et une tache blanche sur la nuque.

blog dehondt - desmets © -3095-border

La mésange noire se nourrit d'insectes l'été et de graines en hiver.

Famille des sturnidés

L'Étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) arbore un beau plumage noir moucheté et irisé le différenciant du merle noir. C'est un oiseau très bruyant et bagarreur . Sa présence à la mangeoire provoque toujours une sacré pagaille. 

Chant : L'étourneau sansonnet pisote. Pour l'écouter, cliquez ici

03032012-dsc 5784-border

L'étourneau sansonnet est un oiseau mal aimé.

Bruyant, envahissant , accusé d'être salissant, il effraie parfois par la densité de ses rassemblements.

  Famille des corvidés 

Le geai des chênes ( Garrulus glandarius) est un oiseau forestier, mais il n'hésite pas a venir visiter les mangeoires des jardins en hiver pour compléter son alimentation. Il apprécie particulièrement les noix et  les arachides. 

Pour écouter son cri, cliquez ici

blog dehondt - desmets © -3056-border

A l'observation, il est impossible de différencier le mâle de la femelle car ils ont un plumage identiques.

blog dehondt - desmets © -3047-border

Le geai, protégé en Belgique et en Suisse, ne l'est pas en France.

Famille des picidés

Le Pic vert ( Picus virudis) contrairement aux autres pics cherche davantage sa nourriture au sol que dans les troncs d'arbres. S'il apprécie les limaçons, les vers de terre, les graines et les fruits, il se nourrit surtout de fourmis.

En effet, ces insectes constituent près de 90% de son alimentation. Ainsi, le pic vert arpente régulièrement les pelouses en sautillant à la recherche de fourmilières. Lorsqu'il en trouve une, il enfonce son bec dedans et déploie sa longue langue gluante afin de collecter les fourmis adultes et les larves. On estime qu'un pic vert adulte ingurgite plus de 2000 fourmis par jour!

picvert wingles avril2006-3-border

Le mâle pic vert se distingue par sa moustache rouge bordée de noir

 (chez la femelle la moustache est noire)

06042006-dsc 1491-border06042006-dsc 1493-border06042006-dsc 1500-border06042006-dsc 1488-border

Le pic vert est le seul pic qui daigne à se poser sur une pelouse de jardin: il se délecte de fourmis.

06042006-dsc 1359-border

On dit souvent que le pic vert apporte la pluie, ce qui lui vaut en certains endroits le surnom « d'oiseau de pluie»

06042006-dsc 1510-border

Ne vous attendez pas à voir un pic vert tambouriner un arbre, il le fait très rarement 

Chant: Le pic vert picasse, pleupleute. Pour l'écouter, cliquez ici

Famille des columbidés

La tourterelle Turque ( Streptopelia decaocto) est une espèce présente depuis peu dans nos contrées En moins d'un siècle, cette espèce originaire de l'Inde a connu une expansion spectaculaire et s'est étendue dans toute l'Europe.

Chant: La tourterelle turque gémit. Pour l'écouter, cliquez ici

 26022012-dsc 5460-border

Souriez , vous êtes photographiés ! 

Le pigeon ramier (Columba palumbus) ou palombe est la plus grande et la plus commune des espèces de pigeons européens. Il est aussi répandu en forêt que dans les espaces urbains et ruraux.

Chant: Le pigeon ramier roucoule . Pour l'écouter, cliquez ici

dsc 9647-border

Le pigeon ramier est le plus chassé des oiseaux :

Chaque année des millions d'individus sont abattus en période de migration.

blog dehondt - desmets © 2013-3095-border

Le pigeon ramier se distingue aisément des autres pigeons par sa grande taille, ses deux taches blanches de chaque côté du cou et ses barres blanches sur les ailes.

Famille des fringillidés 

Le pinson des arbres ( Fringilla cœlebs)   est l'oiseau que nous observons le plus fréquemment autour de notre mangeoire. Il se nourrit au sol des graines que les autres oiseaux laissent tomber par terre.

Chant: Le pinson des arbres fringotte. Pour l'écouter, cliquez  ici

 03032012-dsc 5798-border

Le pinson des arbres mâle est aisément reconnaissable à sa calotte couleur d'ardoise , à ses joues et son poitrail roux , à son croupion vert et à ses deux bandes alaires blanches.

03032012-dsc 5823-border

Les pinsons des arbres ont l'habitude de chercher leur nourriture au sol.

Le pinson du Nord (Fringilla montifringilla) est un visiteur inaccoutumé  des mangeoires. Il ne les fréquente que si le froid est intense ou si la nourriture se fait trop rare.

blog dehondt - desmets © -2995-border

Le pinson du Nord est , comme son nom l'indique, un habitant des zones nordiques. Néanmoins, chaque année, il migre au sud de son aire de répartition à la recherche d'un climat plus doux et de nourriture.

blog dehondt - desmets © -3005-border

Le pinson du Nord est granivore, excepté en été , où il se nourrit d'insectes.

Le chardonneret élégans ( Carduelis carduelis) est un hôte régulier de notre mangeoire. Il est beaucoup plus farouche que d'autres espèces familières, comme le moineau ou la mésange.

Pour écouter son chant, cliquez ici

dsc 5724-border

Paré de multiples couleurs, le chardonneret mérite bien le qualificatif d'élégant

Famille des passéridés

Le moineau domestique ( Passer domesticus) . Bien qu'il donne l'impression d'être abondant et commun partout  ses effectifs sont en déclin  à cause de l'utilisation des produits chimiques qui détruisent les mauvaises herbes et les insectes dont il se nourrit.

Chant: Le moineau domestique chuchete, chuchote, pépie. Pour l'écouter, cliquez ici

03032012-dsc 5861-border

Le moineau domestique est l'un des oiseaux les plus proches de l'homme.

 

L'épervier d'Europe (Accipiter nisus) . C'est en hiver que l'on a le plus de chance de voir ce rapace discret et farouche  car il suit  naturellement le mouvement des passereaux, ses proies favorites, se repliant dans les agglomérations pour chasser autour des mangeoires. Je ne l'avais pas encore observé contrairement à Corinne, cette année je l'ai vu trois fois!

Nous l'avons surpris une fin d'après midi dévorant une tourterelle turque. J'ai pu le photographier depuis une fenêtre du premier étage pendant plus d'une demi heure sans que cela le dérange. Le lendemain matin quand je me suis levé pour aller travailler , il était de nouveau là , au même endroit finissant les restes de la veille.

Chant: L'épervier d'Europe glapit, piale, tiraille. Pour l'écouter, cliquez ici

08032012-dsc 5867-border

L'épervier d'Europe est un  petit rapace, qui mesure 30 à 35 cm de long pour une envergure de 60 à 65cm.

08032012-dsc 6179-border

Seul l'épervier d'Europe femelle est capable de s'attaquer à une tourterelle ou un pigeon , le mâle beaucoup plus petit chasse les passereaux ( moineaux, pinsons, mésanges....)

08032012-dsc 6096-border

Notez bien l'oeil percçant et les grandes pattes jaunes habillées d'un « bermuda » de plume.

08032012-dsc 6020-border08032012-dsc 6250-border

L'épervier plume et dépèce sa proie pour la manger ensuite par petit morceaux.

08032012-dsc 6169-border

Outre par la taille , la femelle de l'épervier d'Europe se distingue du mâle par le dessus brunâtre et la nuque mêlée de blanc.

08032012-dsc 6329-border

Les restes du repas.... 

La scène peut paraître un peu cruelle mais il s'agit d'une prédation naturelle. L'épervier d'Europe chasse pour se nourrir et lutte pour sa survie. A  cet égard, il est  beaucoup moins redoutable que le chat domestique et beaucoup moins tristement efficace que les pesticides et herbicides employés massivement de nos jours un peu partout.

 

Si vous avez aimé cet article ,vous aimerez peut-être aussi :

Les oiseaux du jardin * Saison 2 *

Pour faire le portrait d'un oiseau....

Les légendes du Rouge gorge

 

 

« On voudrait avoir ce courage des oiseaux en hiver ».

                                                                                 Françoise Lefèvre

                                                                   Extrait du Consignes des minutes heureuses

« Les vieillards et les oiseaux affrontent chaque année le même problème :

Passer l'hiver».

                                                                                      Sacha Guitry

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans nature
commenter cet article

commentaires

Marie France 24/01/2016 11:22

Merci pour le partage de ce blog très fait fait . Magnifique. Cordialement.

rhode desmets 15/04/2012 17:56

quand vas tu ecrire un livre et l'agrémenter de ces superbes photos? les explications sont très claires et bien agréables à lire. BRAVO ET GROS BISOUS

Véronique T 11/04/2012 21:02

Bonjour à ts les 2,
Que de belles découvertes, avec ts ces petits oiseaux , encore une très belle série de photos et merci pr les textes si bien construits et documentés!!passionnant...

Présentation

  • : Le blog de Dehondt Christophe et de Desmets Corinne
  • : Essentiellement des articles et photos sur la famille et sur notre passion commune que sont la plongée et les voyages!!
  • Contact

Copyright : www.dehondt-desmets.fr ©
Sauf mention contraire, toutes les photos sont notre propriété, et nous vous demandons de ne pas les re-publier sous quelque forme que ce soit. Merci de nous contacter pour obtenir une autorisation écrite si vous voulez utiliser nos photos. (Art. L335-2 du Code de la Propriété intellectuelle)

 

Recherche

Articles Récents

  • Pudu, qui es tu ?
    Endémique d'Amérique du Sud et principalement de la cordillère des Andes, le Pudu est le plus petit cervidé de la planète et aussi l'un des plus rare, en raison de sa localisation géographique extrême. On distingue deux espèces de Pudu : Le Pudu du Nord...
  • Les animaux exotiques introduits en France et leur impact
    L'introduction d'espèces exotiques hors de leur aire de distribution est désormais considérée comme l'une des plus grandes menaces pour la santé écologique et économique de la planète. Certaines espèces introduites deviennent envahissantes et détruisent...
  • Les oiseaux exotiques introduits en France et leur impact
    Depuis la fin des années 1960, des espèces d’oiseaux allochtones (c’est-à-dire non originaires de notre pays) se sont implantées en France, comme dans d’autres pays d’Europe, toujours en grande partie à cause de l’homme. Le problème majeur avec les espèces...
  • Le Bouquetin des Alpes
    Le Bouquetin des Alpes (Capra ibex) est un mammifère de l'ordre des artiodactyles (ongulés herbivore possédant un nombre pair de doigts). Il appartient à la famille des Bovidés, comme la chèvre domestique et le chamois et à la sous-famille des Caprinés....
  • Glouton qui es tu ?
    Le glouton (Gulo gulo) également appelé carcajou au Canada, est l’un des carnivores le plus mal connu au monde. Au premier regard on pourrait le prendre pour un jeune ours. En fait le glouton appartient au même groupe zoologique que le furet, la belette...
  • Les Animaux susceptibles d'être classés nuisibles en France
    Renards, fouines, martres, belettes, putois, corbeaux freux, corneilles noires, geais, pies bavardes, pigeons ramiers… Ils sont 12 mammifères et 6 oiseaux à être classés «nuisibles» en France. Ce sordide classement autorise les chasseurs, éleveurs, agriculteurs,...
  • 8 ans ça se fête !
    Aujourd'hui le blog fête ses huit années d'existence et voici ce qu'on pouvait lire sur notre page " Statistiques " : Total depuis la création du blog : 164 204 visiteurs uniques / 258 697 pages vues Progression sur une année (du 09/04/2015 au 09/04/2016)...
  • Les oiseaux de notre jardin : Le geai des chênes
    Le geai des chênes (Garrulus glandarius) est un passereau de la famille des corvidés comme les corbeaux et les pies avec qui il partage leurs habitudes de prédateurs et d'intelligence. En hiver, c'est un hôte régulier de notre jardin et sa présence ne...
  • La Faune Marine des îles Galápagos
    Les îles Galápagos, patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1978, s’étendent sur plus de 45.000 km² dont 97% sont protégés par un parc national. Constitué de 48 îles et de rochers volcaniques, les Galápagos sont une destination de plongée de renommée internationale...
  • La Faune des îles Galápagos
    Les îles Galápagos abritent une faune et une flore venues du continent sud-américain il y a des millions d’années. On pense que les animaux et les plantes sont arrivés de trois façons : Par flottaison libre sur la mer ou sur un radeau naturel, par transport,...

Catégories