Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 novembre 2011 3 02 /11 /novembre /2011 17:16

 

s

 

Depuis une dizaine d'années, des phoques sont observés régulièrement en Baie d'Authie.

Alors qu'ils avaient quasiment disparus des  côtes du nord de la France dans les années 70, victime de la  chasse , ils reviennent maintenant sur notre littoral pour la plus grande joie des touristes et des amoureux de la nature.

Nous avons pofité d'un séjour à Merlimont avec nos nièces Lucie et Ninon pour les observer et les photographier. 

 

 

Les phoques font partie de l'ordre des pinnipèdes. Cet ordre comprend trois familles:

les Otariidae ou otaries englobant quatorze espèces d'otaries, les Odobenidae ou morse ne contenant qu'une seule espèce: le morse, et les phocidae ou phoques avec dix-neuf espèces.

D'une façon générale, les phoques se distinguent immédiatement des deux autres familles par leurs pattes antérieures très peu modifiées, laissant apparaître cinq doigts distincts et des griffes prononcées, alors que de larges palettes natatoires caractérisent les otaries et les morses qui se déplacent, par ailleurs plus facilement au sol. 

CONVAR174-borderdsc 9564-border-border

Autre différence : Les phoques ne possèdent pas de pavillon d'oreille contrairement aux otaries.

Phoques 1496-borderPhoques 9298-border

Les  espèces  observées en baie d'Authie sont principalement  le Phoque Veau-marin (Phoca vitulina) et plus occasionnellement  le Phoque gris ( Halichoerus grypus). 

 Au début, quelques individus sont arrivés de la baie de Somme , qui avec plus de 300 spécimens , constitue la plus importante des trois colonies de Phoques veaux-marins de France et regroupe plus de la moitié de la population française. Au fil des ans, ces phoques ont formé une petite colonie qui commence à se reproduire.

Phoques 2963-border

 Distinguer une espèce de l'autre n'est pas toujours facile: de loin, les deux phoques se confondent et seuls les spécialistes avertis peuvent les différencier. De plus près cependant, quelques caractéristiques permettent de ne pas se tromper.

 Le Phoque veau-marin est un phoque relativement petit d'une longueur comprise entre 1, 50 m et 2m chez le mâle et d'un poids de 120 à 150 kg. La femelle, quand à elle, mesure entre 1, 40m et 1, 60m pour un poids de 100 à 120 kg.

Phoques 3305-border 

La tête est de forme arrondie. L'animal parait très élégant en raison d'un museau court et d'un net décrochement qui marque le front. Le profil n'est pas sans rappeler un chien ou un jeune veau d'où le nom attribué à l'espèce. Les narines qui se rejoignent presque à leur base, forment un V bien ouvert ce qui, de face, permet de distinguer le Phoque veau-marin du Phoque gris plus gros et au nez empâté.

Phoques 3036-borderPhoques 3045-border

Phoques-6501-border.jpg

 Le Phoque gris est le plus grand des phoques européens. Il se reconnaît aisément, notamment en raison d'un museau prononcé, très allongé. Le  mâle peut atteindre une longueur de 2, 50 m et un poids de 300kg tandis que les femelles atteignent 2,10m et 220 kg.

C'est une espèce plus inféodée aux côtes rocheuse et donc nettement moins fréquente en baie d'Authie que le Phoque veau-marin. C'est un animal très grégaire qui montre une organisation sociale hiérarchique.

Phoques 3986-border

Phoques 3339-border

En Baie d'Authie, la vie des phoques est dictée par le jeu immuable des marées. Leurs sites de repos, les bancs de sable, ne sont accessibles qu'à marée basse : ils les rejoignent dès que l'eau commence à descendre, donnant parfois l'impression de "flotter" sur la surface de la mer dans la position dite de la "banane", tête et arrière du corps relevés.

Phoques 0131-borderPhoques-0128-border.jpgPhoques-0126-border.jpgPhoques-0156-border.jpgPhoques-0134-border.jpgPhoques-0143-border.jpg

Les phoques choisissent soigneusement les bancs de sable sur lesquels ils se reposent: ceux ci doivent présenter une pente suffisante et être situés en bordure d'un chenal profond, afin que les animaux puissent prendre la fuite à la nage au moindre signe de danger.

Phoques 4443-border

Phoques 4382-border

Phoques 3086-border 

Phoques 4265-border

Les Phoques gris se reposent fréquemment sur les bancs de sable à marée basse au milieu des Phoques veaux-marins , sans agressivité, et il n'est alors pas difficile de les repérer tant les tailles sont inégales.

Phoques 3762-border

Phoques 3819-border

A marée montante, les phoques regagnent l'eau: ils se dispersent alors dans la baie et le long de la côte pour chasser et se livrer à des activités sociales (jeux, accouplement).

Phoques-0140-border.jpgPhoques-0149-border.jpg

Contrairement aux cétacés dépourvus de poils, les phoques possèdent une fourrure très épaisse, courte et très dense. (16000 poils au cm²).

La couleur du pelage tant chez le Phoque  veau-marin que chez le phoque gris est très variable d'un individu à l'autre : Elle peut aller du gris ardoise au beige crème. Souvent, les individus foncés ont le pelage parsemé de taches et de plaques claires et inversement chez les sujets clairs.  On trouve des colorations semblables chez les deux espèces. 

Phoques 4281-border

 Phoques 3089-border

Les déplacements sur terre sont lents, difficiles et maladroits. Le phoque progresse en rampant, il pousse sur ses pattes antérieures, prend appui sur son bassin et élance son corps qui se pose , après une ondulation, sur la gorge. les nageoires postérieures ne lui sont absolument d'aucune utilité.

Phoques 3127-border

Phoques 3114-border

Phoques 3139-border

Sur la terre ferme, le phoque ne reste pas inerte , mais roule souvent d'un côté, puis de l'autre, s'étale sur le dos ou cambre le torse et les pattes arrières vers le ciel pour adopter la position caractéristique en " banane". 

Phoques 2930-borderPhoques 3182-border

Phoques 3110-borderPhoques 3073-border

  Phoques 4301-border

Phoques 3227-border

Phoques 3228-border

La nage du Phoque veau-marin est assez lente (environ 5km/h), mais pour prendre la fuite ou capturer une proie il peut effectuer des "pointes" qui le propulsent jusqu'à 35km/h !

Phoques-6521-border.jpg

Phoques-6527-border.jpgPhoques-6524-border.jpg

 Dans l'eau, le phoque se déplace aussi bien sur le ventre que sur le dos, ce qu'il fait très fréquemment, les yeux ouverts ou fermés.

CONVAR159-border.jpgCONVAR155-border.jpg

Le phoque est un animal à respiration pulmonaire: il doit empêcher l'eau de pénétrer dans l'appareil respiratoire et revenir régulièrement en surface, changer l'air de ses poumons.

 

29082012-dsc_4653-border.jpg29082012-dsc 4655-border

Le temps de plongée est habituellement de cinq à six minutes, mais il peut se prolonger jusqu'à une vingtaine de minute , voire au delà ( le record serait de quarante minute).

 

29082012-dsc_4650-border.jpg

Phoque veau -marin en plongée...

Phoque-gris-border.jpg

Phoque gris en plongée....

Le Phoque veau-marin peut dormir dans l'eau. Pour ce faire, il se laisse couler sur le fond avant de remonter à intervalles réguliers à la surface où il flotte comme un bouchon, museau hors de l'eau : après avoir pris quelques rapides respirations, il redescend machinalement vers le fond sans même se réveiller...On appelle cette position: La position de la bouteille.

Phoques 4539-borderPhoques 4551-border

Très proches des carnivores dont ils se différencient par les molaires, les pinnipèdes sont des consommateurs dont les dents sont adaptées pour saisir , mais non pour mâcher les proies qui sont donc avalées d'un trait dans la plupart des cas.

 

Phoques 4199-borderPhoques 3841-border

 Un phoque veau-marin adulte consomme en moyenne 2kg de poisson par jour.

Phoques-6515-border.jpgPhoques-6516-border.jpgPhoques-6517-border.jpg

L'accouplement des Phoques veaux-marins a lieu à la fin de l'été.Mais l'implantation de l'oeuf n'aura lieu qu'en novembre: c'est ce que les scientifiques appellent la" nidation retardée". L'embryon met alors alors neuf mois environ pour se développer jusqu'à la naissance.

Contrairement à de nombreuses autres espèces de pinnipèdes, le veau marin s'accouple dans l'eau. L'accouplement est donc rarement observé. 

Dès juin, les femelles se rassemblent sur les bancs de sable en prévision de la naissance des petits. Elles forment à cette période de l'année des groupes distants des mâles et des autres individus de la colonie.Au moment de mettre bas, elles s'isolent du groupe. Né sur un banc  de sable qui disparaîtra à la prochaine marée,le petit doit être en mesure de suivre sa mère dans l'eau au bout de quelques heures: c'est pourquoi il vient au monde avec un pelage semblable à celui des adultes.

Phoques 9756-borderPhoques-9758-border.jpg

Au moment de mettre bas, la femelle a accumulé d'importantes réserves de graisse. Elle produit un lait très riche qui permettra au petit de grossir de plus d'un demi-kilo par jour et de tripler son poids avant le sevrage.Plus le petit grossit, plus la femelle perd du poids...Le sevrage intervient après seulement 3 semaines: lorsque la femelle rejette son petit, celui-ci est en mesure de se débrouiller seul. (Il sait pêcher et connaît son milieu de vie).

Phoques-9777-border.jpg

Phoques-9768-border.jpg

Un jeune veau marin tète sa maman sur un banc de sable à marée basse

 

<<  Nous n'héritons pas de la terre de nos ancêtres, nous l'empruntons à nos enfants >>

Antoine de Saint Exupéry, aviateur et écrivain

dsc 3608-border


Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans nature
commenter cet article

commentaires

Vanpé-Hagelstein 06/06/2012 08:18

Bravo, pour ce site qui est vraiment de haute qualité!!! Petite info supplémentaire à propos de la reconnaissance entre mâle et femelle chez le "phoque gris" qui est possible grâce au "dimorphisme
sexuel"que cette espèce possède , à savoir les femelles ont une robe claire parsemée de taches foncées alors que pour les mâles c'est le contraire,robe foncée et taches claires. C'est un
renseignement reçu d'un ami scientifique belge avec lequel nous avons participé à la protection des phoques "veaux-marins" à Coxyde en Belgique.Pouvez-vous nous renseigner s'il est possible de les
observer en été aussi? Bien à vous. Josianne et Ptricia

desmets 05/11/2011 13:14


photos magnifiques tu as vu des choses que nous n'avions meme pas remarquees merçi pour les commentaires .Tu nous en appends sur les animaux!!!!!!! gros bious affectueux


Doudou 03/11/2011 22:34


Bravo pour toutes ces photos et ces explications ... Très agréable a regarder ... Une grand merci. Bises


celentano michel et brigitte 03/11/2011 09:30


Bravo,Christophe,pour ces magnifiques photos;jamais nous ne les aurions vus aussi bien,pris avec nos appareils photos ...!!la baie d'Authie est vraiment l'endroit où nous pouvons bien les
voir,c'est un régal de voir comment tu as su les photographier,les petites devaient être surprises du spectacle..!! .encore BRAVO;bises de nous deux.Brigitte et Michel.


Présentation

  • : Le blog de Dehondt Christophe et de Desmets Corinne
  • : Essentiellement des articles et photos sur la famille et sur notre passion commune que sont la plongée et les voyages!!
  • Contact

Copyright : www.dehondt-desmets.fr ©
Sauf mention contraire, toutes les photos sont notre propriété, et nous vous demandons de ne pas les re-publier sous quelque forme que ce soit. Merci de nous contacter pour obtenir une autorisation écrite si vous voulez utiliser nos photos. (Art. L335-2 du Code de la Propriété intellectuelle)

 

Recherche

Articles Récents

  • Pudu, qui es tu ?
    Endémique d'Amérique du Sud et principalement de la cordillère des Andes, le Pudu est le plus petit cervidé de la planète et aussi l'un des plus rare, en raison de sa localisation géographique extrême. On distingue deux espèces de Pudu : Le Pudu du Nord...
  • Les animaux exotiques introduits en France et leur impact
    L'introduction d'espèces exotiques hors de leur aire de distribution est désormais considérée comme l'une des plus grandes menaces pour la santé écologique et économique de la planète. Certaines espèces introduites deviennent envahissantes et détruisent...
  • Les oiseaux exotiques introduits en France et leur impact
    Depuis la fin des années 1960, des espèces d’oiseaux allochtones (c’est-à-dire non originaires de notre pays) se sont implantées en France, comme dans d’autres pays d’Europe, toujours en grande partie à cause de l’homme. Le problème majeur avec les espèces...
  • Le Bouquetin des Alpes
    Le Bouquetin des Alpes (Capra ibex) est un mammifère de l'ordre des artiodactyles (ongulés herbivore possédant un nombre pair de doigts). Il appartient à la famille des Bovidés, comme la chèvre domestique et le chamois et à la sous-famille des Caprinés....
  • Glouton qui es tu ?
    Le glouton (Gulo gulo) également appelé carcajou au Canada, est l’un des carnivores le plus mal connu au monde. Au premier regard on pourrait le prendre pour un jeune ours. En fait le glouton appartient au même groupe zoologique que le furet, la belette...
  • Les Animaux susceptibles d'être classés nuisibles en France
    Renards, fouines, martres, belettes, putois, corbeaux freux, corneilles noires, geais, pies bavardes, pigeons ramiers… Ils sont 12 mammifères et 6 oiseaux à être classés «nuisibles» en France. Ce sordide classement autorise les chasseurs, éleveurs, agriculteurs,...
  • 8 ans ça se fête !
    Aujourd'hui le blog fête ses huit années d'existence et voici ce qu'on pouvait lire sur notre page " Statistiques " : Total depuis la création du blog : 164 204 visiteurs uniques / 258 697 pages vues Progression sur une année (du 09/04/2015 au 09/04/2016)...
  • Les oiseaux de notre jardin : Le geai des chênes
    Le geai des chênes (Garrulus glandarius) est un passereau de la famille des corvidés comme les corbeaux et les pies avec qui il partage leurs habitudes de prédateurs et d'intelligence. En hiver, c'est un hôte régulier de notre jardin et sa présence ne...
  • La Faune Marine des îles Galápagos
    Les îles Galápagos, patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1978, s’étendent sur plus de 45.000 km² dont 97% sont protégés par un parc national. Constitué de 48 îles et de rochers volcaniques, les Galápagos sont une destination de plongée de renommée internationale...
  • La Faune des îles Galápagos
    Les îles Galápagos abritent une faune et une flore venues du continent sud-américain il y a des millions d’années. On pense que les animaux et les plantes sont arrivés de trois façons : Par flottaison libre sur la mer ou sur un radeau naturel, par transport,...

Catégories