Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
10 janvier 2016 7 10 /01 /janvier /2016 01:24
La Faune Marine des îles Galápagos

Les îles Galápagos, patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1978, s’étendent sur plus de 45.000 km² dont 97% sont protégés par un parc national. Constitué de 48 îles et de rochers volcaniques, les Galápagos sont une destination de plongée de renommée internationale à quelques 900 kilomètres à l'ouest de l'Amérique du Sud en plein océan Pacifique.

Situé à un carrefour de plusieurs courants océaniques, l’Archipel des Galápagos est baigné d’eaux très riches en nourriture. Peu ou pas de coraux sur ces fonds volcaniques, mais une faune marine extraordinaire dont près de 20% des espèces ne se trouvent nulle part ailleurs.

A ce jour, on estime à plus de 400 le nombre d'espèces de poissons rencontrées aux Galápagos parmi lesquelles on trouve 12 espèces de murènes, 5 espèces de raies et une douzaine d'espèces de requins. Chez les cétacés, on a identifié 11 espèces de baleines et 6 espèces de dauphins.

Un voyage plongée aux Galapagos est une remontée dans le temps, un paradis pour les amoureux de la nature !

Sur les traces de Charles Darwin....
Sur les traces de Charles Darwin....
Sur les traces de Charles Darwin....

Sur les traces de Charles Darwin....

Les Chondrichtyens ou poissons cartilagineux (Requins et Raies)

Aigle de mer (Aetobatus narinari)

 La queue de l'Aigle de mer est très longue et sa coloration tacheté caractéristique

La queue de l'Aigle de mer est très longue et sa coloration tacheté caractéristique

Raie Pastenague (Dasyatis dipterura)

La raie pastenague reste immobile dans le sable et peut être approché de très près a condition d'évoluer lentement.
La raie pastenague reste immobile dans le sable et peut être approché de très près a condition d'évoluer lentement.
La raie pastenague reste immobile dans le sable et peut être approché de très près a condition d'évoluer lentement.

La raie pastenague reste immobile dans le sable et peut être approché de très près a condition d'évoluer lentement.

Requin à pointes blanches (Triaenodon obesus)

La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.
La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.
La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.
La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.
La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.
La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.
La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.
La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.
La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.
La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.

La silouhette très allongée du requin à pointes blanches est caractéristique.

Requin-marteau halicorne (Sphyrna lewini)

La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.
La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.

La tête bizarre du requin marteau n'inspire guère confiance. Pourtant ce ne sont pas des animaux très agressifs.

A l’occasion des périodes de migrations, les requins marteaux s’approchent volontairement des côtes pour subir un « déparasitage ». Il est assuré par de petits poissons, comme les poissons-ange à barre blanche, qui grignotent les petits parasites présents sur la peau de ces requins et nettoient les éventuelles blessures. Très coopératifs, les requins marteaux se mettent sur le flanc à leur arrivée pour signifier aux poissons-ange qu’ils sont disposés à subir un nettoyage en règle.
A l’occasion des périodes de migrations, les requins marteaux s’approchent volontairement des côtes pour subir un « déparasitage ». Il est assuré par de petits poissons, comme les poissons-ange à barre blanche, qui grignotent les petits parasites présents sur la peau de ces requins et nettoient les éventuelles blessures. Très coopératifs, les requins marteaux se mettent sur le flanc à leur arrivée pour signifier aux poissons-ange qu’ils sont disposés à subir un nettoyage en règle.
A l’occasion des périodes de migrations, les requins marteaux s’approchent volontairement des côtes pour subir un « déparasitage ». Il est assuré par de petits poissons, comme les poissons-ange à barre blanche, qui grignotent les petits parasites présents sur la peau de ces requins et nettoient les éventuelles blessures. Très coopératifs, les requins marteaux se mettent sur le flanc à leur arrivée pour signifier aux poissons-ange qu’ils sont disposés à subir un nettoyage en règle.
A l’occasion des périodes de migrations, les requins marteaux s’approchent volontairement des côtes pour subir un « déparasitage ». Il est assuré par de petits poissons, comme les poissons-ange à barre blanche, qui grignotent les petits parasites présents sur la peau de ces requins et nettoient les éventuelles blessures. Très coopératifs, les requins marteaux se mettent sur le flanc à leur arrivée pour signifier aux poissons-ange qu’ils sont disposés à subir un nettoyage en règle.
A l’occasion des périodes de migrations, les requins marteaux s’approchent volontairement des côtes pour subir un « déparasitage ». Il est assuré par de petits poissons, comme les poissons-ange à barre blanche, qui grignotent les petits parasites présents sur la peau de ces requins et nettoient les éventuelles blessures. Très coopératifs, les requins marteaux se mettent sur le flanc à leur arrivée pour signifier aux poissons-ange qu’ils sont disposés à subir un nettoyage en règle.
A l’occasion des périodes de migrations, les requins marteaux s’approchent volontairement des côtes pour subir un « déparasitage ». Il est assuré par de petits poissons, comme les poissons-ange à barre blanche, qui grignotent les petits parasites présents sur la peau de ces requins et nettoient les éventuelles blessures. Très coopératifs, les requins marteaux se mettent sur le flanc à leur arrivée pour signifier aux poissons-ange qu’ils sont disposés à subir un nettoyage en règle.

A l’occasion des périodes de migrations, les requins marteaux s’approchent volontairement des côtes pour subir un « déparasitage ». Il est assuré par de petits poissons, comme les poissons-ange à barre blanche, qui grignotent les petits parasites présents sur la peau de ces requins et nettoient les éventuelles blessures. Très coopératifs, les requins marteaux se mettent sur le flanc à leur arrivée pour signifier aux poissons-ange qu’ils sont disposés à subir un nettoyage en règle.

Requin des Galapagos (Carcharinus galapagensis)

Le Requin des Galápagos est une des plus grandes espèces de son genre, et il atteint généralement 3 m de long.
Le Requin des Galápagos est une des plus grandes espèces de son genre, et il atteint généralement 3 m de long.
Le Requin des Galápagos est une des plus grandes espèces de son genre, et il atteint généralement 3 m de long.

Le Requin des Galápagos est une des plus grandes espèces de son genre, et il atteint généralement 3 m de long.

Requin soyeux (Carcharinus falciformes)

Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.
Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.

Le requin soyeux doit son nom à la texture lisse de sa peau. C’est un requin curieux qui s’approche des plongeurs sans pour autant les attaquer.

Requin baleine (Rhincodon typus)

Le requin baleine est un géant tranquille qui ne craint pas l'homme et se laisse facilement approcher.
Le requin baleine est un géant tranquille qui ne craint pas l'homme et se laisse facilement approcher.

Le requin baleine est un géant tranquille qui ne craint pas l'homme et se laisse facilement approcher.

Les Reptiles et Mammifères marins

Tortue noire du Pacifique Est (Chelonia agassizi)

La tortue noire est semblable à la Tortue verte (certains considèrent qu'elle est une sous-espèce de la tortue verte), mais elle est plus petite et sa carapace est beaucoup plus foncée.
La tortue noire est semblable à la Tortue verte (certains considèrent qu'elle est une sous-espèce de la tortue verte), mais elle est plus petite et sa carapace est beaucoup plus foncée.
La tortue noire est semblable à la Tortue verte (certains considèrent qu'elle est une sous-espèce de la tortue verte), mais elle est plus petite et sa carapace est beaucoup plus foncée.
La tortue noire est semblable à la Tortue verte (certains considèrent qu'elle est une sous-espèce de la tortue verte), mais elle est plus petite et sa carapace est beaucoup plus foncée.
La tortue noire est semblable à la Tortue verte (certains considèrent qu'elle est une sous-espèce de la tortue verte), mais elle est plus petite et sa carapace est beaucoup plus foncée.

La tortue noire est semblable à la Tortue verte (certains considèrent qu'elle est une sous-espèce de la tortue verte), mais elle est plus petite et sa carapace est beaucoup plus foncée.

Tortue imbriquée ou tortue à écailles (Eretmochelys imbricata)

La tortue imbriquée est l'une des espèces les plus menacées et considérées comme au bord de l'extinction en raison de la forte demande pour sa carapace. Les écailles de sa carapace, qui peuvent être très épaisses, sont recherchées par les artisans pour faire des bijoux. Ce spécimen , le seul que nous avons croisé pendant notre séjour a probablement essuyé une attaque de requin à en juger par la mutilation de son arrière-train.
La tortue imbriquée est l'une des espèces les plus menacées et considérées comme au bord de l'extinction en raison de la forte demande pour sa carapace. Les écailles de sa carapace, qui peuvent être très épaisses, sont recherchées par les artisans pour faire des bijoux. Ce spécimen , le seul que nous avons croisé pendant notre séjour a probablement essuyé une attaque de requin à en juger par la mutilation de son arrière-train.
La tortue imbriquée est l'une des espèces les plus menacées et considérées comme au bord de l'extinction en raison de la forte demande pour sa carapace. Les écailles de sa carapace, qui peuvent être très épaisses, sont recherchées par les artisans pour faire des bijoux. Ce spécimen , le seul que nous avons croisé pendant notre séjour a probablement essuyé une attaque de requin à en juger par la mutilation de son arrière-train.

La tortue imbriquée est l'une des espèces les plus menacées et considérées comme au bord de l'extinction en raison de la forte demande pour sa carapace. Les écailles de sa carapace, qui peuvent être très épaisses, sont recherchées par les artisans pour faire des bijoux. Ce spécimen , le seul que nous avons croisé pendant notre séjour a probablement essuyé une attaque de requin à en juger par la mutilation de son arrière-train.

Tortue verte ou tortue franche (Chelonia mydas)

La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.
La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.

La tortue verte est sans doute la plus connue des tortues marines. Cette tortue doit son nom de « verte » non pas à la couleur de ses écailles mais à la teinte verdâtre de sa graisse.

Iguane marin (Amblyrhynchus cristatus)

Unique lézard marin au monde, l'iguane marin des Galápagos se nourrit exclusivement de petites algues vertes qui tapissent les rochers immergés. C’est un bon nageur qui peut rester plus d’une demi-heure sous l’eau. En général, il nage près de la surface, ne s’aventurant guère au-delà de 10 m de profondeur.
Unique lézard marin au monde, l'iguane marin des Galápagos se nourrit exclusivement de petites algues vertes qui tapissent les rochers immergés. C’est un bon nageur qui peut rester plus d’une demi-heure sous l’eau. En général, il nage près de la surface, ne s’aventurant guère au-delà de 10 m de profondeur.
Unique lézard marin au monde, l'iguane marin des Galápagos se nourrit exclusivement de petites algues vertes qui tapissent les rochers immergés. C’est un bon nageur qui peut rester plus d’une demi-heure sous l’eau. En général, il nage près de la surface, ne s’aventurant guère au-delà de 10 m de profondeur.
Unique lézard marin au monde, l'iguane marin des Galápagos se nourrit exclusivement de petites algues vertes qui tapissent les rochers immergés. C’est un bon nageur qui peut rester plus d’une demi-heure sous l’eau. En général, il nage près de la surface, ne s’aventurant guère au-delà de 10 m de profondeur.
Unique lézard marin au monde, l'iguane marin des Galápagos se nourrit exclusivement de petites algues vertes qui tapissent les rochers immergés. C’est un bon nageur qui peut rester plus d’une demi-heure sous l’eau. En général, il nage près de la surface, ne s’aventurant guère au-delà de 10 m de profondeur.

Unique lézard marin au monde, l'iguane marin des Galápagos se nourrit exclusivement de petites algues vertes qui tapissent les rochers immergés. C’est un bon nageur qui peut rester plus d’une demi-heure sous l’eau. En général, il nage près de la surface, ne s’aventurant guère au-delà de 10 m de profondeur.

Grand dauphin souffleur (Tursiops truncatus)

Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.
Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.
Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.
Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.
Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.
Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.
Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.
Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.
Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.
Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.

Les dauphins sont toujours présents aux Galápagos, et viennent volontiers jouer dans l'étrave des bateaux ou à la rencontre des plongeurs. Le Grand Dauphin et le Dauphin Commun sont les plus répandus dans l'archipel.Les Galápagos étant une réserve marine de 70000 km² où toute pêche commerciale est interdite, les dauphins y vivent en toute quiétude.

Otarie des Galapagos (Zalophus wollebaeki)

L'otarie des Galapagos est le plus petit lion de mer de la planète et ne vit que sur les îles des Galapagos. Avec son tempérament joueur et son agilité incroyable dans l’eau, elle fait un agent d’accueil sans pareil aux îles Galápagos.
L'otarie des Galapagos est le plus petit lion de mer de la planète et ne vit que sur les îles des Galapagos. Avec son tempérament joueur et son agilité incroyable dans l’eau, elle fait un agent d’accueil sans pareil aux îles Galápagos.
L'otarie des Galapagos est le plus petit lion de mer de la planète et ne vit que sur les îles des Galapagos. Avec son tempérament joueur et son agilité incroyable dans l’eau, elle fait un agent d’accueil sans pareil aux îles Galápagos.
L'otarie des Galapagos est le plus petit lion de mer de la planète et ne vit que sur les îles des Galapagos. Avec son tempérament joueur et son agilité incroyable dans l’eau, elle fait un agent d’accueil sans pareil aux îles Galápagos.
L'otarie des Galapagos est le plus petit lion de mer de la planète et ne vit que sur les îles des Galapagos. Avec son tempérament joueur et son agilité incroyable dans l’eau, elle fait un agent d’accueil sans pareil aux îles Galápagos.

L'otarie des Galapagos est le plus petit lion de mer de la planète et ne vit que sur les îles des Galapagos. Avec son tempérament joueur et son agilité incroyable dans l’eau, elle fait un agent d’accueil sans pareil aux îles Galápagos.

Les Ostéichtyens ou poissons osseux

Murène pigmentée (Gymnothorax dovii)

Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.
Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.
Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.
Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.
Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.
Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.
Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.
Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.
Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.
Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.

Les murènes sont souvent considérées comme des animaux particulièrement vicieux ou agressifs, principalement du fait de leur physique. En réalité, quand elles se sentent menacées les murènes se cachent des plongeurs dans des crevasses et préfèrent fuir plutôt que d'attaquer.

Murène lentigineuse (Muraena lentigines)

La murène ouvre et ferme sa gueule sans arrêt, non pour intimider mais pour respirer.

La murène ouvre et ferme sa gueule sans arrêt, non pour intimider mais pour respirer.

Anguille-serpent maculée (Myrichthys maculosus)

L'anguille-serpent maculée se reconnait aux taches rondes foncées sur le corps blanchâtre

L'anguille-serpent maculée se reconnait aux taches rondes foncées sur le corps blanchâtre

Anguille-serpent des Galapagos (Quassiremus evionthas)

Les anguilles-serpents sont fréquemment confondues avec les serpents de mer, qui, eux, sont venimeux. Outre cette différence, elles se distinguent également sans ambiguïté grâce à la présence de nageoires dorsales, anale et pectorales.
Les anguilles-serpents sont fréquemment confondues avec les serpents de mer, qui, eux, sont venimeux. Outre cette différence, elles se distinguent également sans ambiguïté grâce à la présence de nageoires dorsales, anale et pectorales.
Les anguilles-serpents sont fréquemment confondues avec les serpents de mer, qui, eux, sont venimeux. Outre cette différence, elles se distinguent également sans ambiguïté grâce à la présence de nageoires dorsales, anale et pectorales.

Les anguilles-serpents sont fréquemment confondues avec les serpents de mer, qui, eux, sont venimeux. Outre cette différence, elles se distinguent également sans ambiguïté grâce à la présence de nageoires dorsales, anale et pectorales.

Hippocampe géant du Pacifique (Hippocampus ingens)

L'hippocampe géant du Pacifique est la plus grande espèce d'hippocampe du monde. Il peut atteindre 35 cm
L'hippocampe géant du Pacifique est la plus grande espèce d'hippocampe du monde. Il peut atteindre 35 cm
L'hippocampe géant du Pacifique est la plus grande espèce d'hippocampe du monde. Il peut atteindre 35 cm
L'hippocampe géant du Pacifique est la plus grande espèce d'hippocampe du monde. Il peut atteindre 35 cm
L'hippocampe géant du Pacifique est la plus grande espèce d'hippocampe du monde. Il peut atteindre 35 cm
L'hippocampe géant du Pacifique est la plus grande espèce d'hippocampe du monde. Il peut atteindre 35 cm
L'hippocampe géant du Pacifique est la plus grande espèce d'hippocampe du monde. Il peut atteindre 35 cm

L'hippocampe géant du Pacifique est la plus grande espèce d'hippocampe du monde. Il peut atteindre 35 cm

Poisson chauve-souris (Ogcocephalus darwini)

Les poissons chauve-souris sont particulièrement connu pour ses lèvres rouges proéminentes. Mauvais nageur, Ils utilisent leur nageoires pectorales pour « marcher » sur le fond marin. Outre cette capacité surprenante, le poisson chauve-souris aux lèvres rouges possède une autre caractéristique intéressante. Il a un petit appendice sous son nez qu’il utilise comme une ligne de pêche pour tromper d’autres poissons. L'espèce est piscivore et invertivore, se nourrissant principalement de petits poissons et crustacés tels des crevettes et mollusques.
Les poissons chauve-souris sont particulièrement connu pour ses lèvres rouges proéminentes. Mauvais nageur, Ils utilisent leur nageoires pectorales pour « marcher » sur le fond marin. Outre cette capacité surprenante, le poisson chauve-souris aux lèvres rouges possède une autre caractéristique intéressante. Il a un petit appendice sous son nez qu’il utilise comme une ligne de pêche pour tromper d’autres poissons. L'espèce est piscivore et invertivore, se nourrissant principalement de petits poissons et crustacés tels des crevettes et mollusques.
Les poissons chauve-souris sont particulièrement connu pour ses lèvres rouges proéminentes. Mauvais nageur, Ils utilisent leur nageoires pectorales pour « marcher » sur le fond marin. Outre cette capacité surprenante, le poisson chauve-souris aux lèvres rouges possède une autre caractéristique intéressante. Il a un petit appendice sous son nez qu’il utilise comme une ligne de pêche pour tromper d’autres poissons. L'espèce est piscivore et invertivore, se nourrissant principalement de petits poissons et crustacés tels des crevettes et mollusques.

Les poissons chauve-souris sont particulièrement connu pour ses lèvres rouges proéminentes. Mauvais nageur, Ils utilisent leur nageoires pectorales pour « marcher » sur le fond marin. Outre cette capacité surprenante, le poisson chauve-souris aux lèvres rouges possède une autre caractéristique intéressante. Il a un petit appendice sous son nez qu’il utilise comme une ligne de pêche pour tromper d’autres poissons. L'espèce est piscivore et invertivore, se nourrissant principalement de petits poissons et crustacés tels des crevettes et mollusques.

Blennie à bandes jaunes (Ophioblennius steindachneri)

La blennie à bandes jaunes comme les autres membres de sa famille, nage peu ne disposant pas de vessie natatoire.
La blennie à bandes jaunes comme les autres membres de sa famille, nage peu ne disposant pas de vessie natatoire.

La blennie à bandes jaunes comme les autres membres de sa famille, nage peu ne disposant pas de vessie natatoire.

Le serran à bandes possède une bouche protractile (elle peut être projetée vers l'avant pour capturer des proies)
Le serran à bandes possède une bouche protractile (elle peut être projetée vers l'avant pour capturer des proies)
Le serran à bandes possède une bouche protractile (elle peut être projetée vers l'avant pour capturer des proies)
Le serran à bandes possède une bouche protractile (elle peut être projetée vers l'avant pour capturer des proies)

Le serran à bandes possède une bouche protractile (elle peut être projetée vers l'avant pour capturer des proies)

Mérou étoile (Epinephelus labriformis )

Le mérou étoile peut atteindre une taille de 60 cm de long.
Le mérou étoile peut atteindre une taille de 60 cm de long.
Le mérou étoile peut atteindre une taille de 60 cm de long.
Le mérou étoile peut atteindre une taille de 60 cm de long.

Le mérou étoile peut atteindre une taille de 60 cm de long.

Coné bande (Cephalopholis panamensis)

 Le coné bande est un mérou qui vit dans les anfractuosités des récifs où il est souvent solitaire et sédentaire. Il est très territorial et occupe un secteur bien délimité. Carnivores et vorace, il mangent des crustacés, des mollusques comme les céphalopodes et des poissons qu'ils chassent à l'affût.
 Le coné bande est un mérou qui vit dans les anfractuosités des récifs où il est souvent solitaire et sédentaire. Il est très territorial et occupe un secteur bien délimité. Carnivores et vorace, il mangent des crustacés, des mollusques comme les céphalopodes et des poissons qu'ils chassent à l'affût.
 Le coné bande est un mérou qui vit dans les anfractuosités des récifs où il est souvent solitaire et sédentaire. Il est très territorial et occupe un secteur bien délimité. Carnivores et vorace, il mangent des crustacés, des mollusques comme les céphalopodes et des poissons qu'ils chassent à l'affût.
 Le coné bande est un mérou qui vit dans les anfractuosités des récifs où il est souvent solitaire et sédentaire. Il est très territorial et occupe un secteur bien délimité. Carnivores et vorace, il mangent des crustacés, des mollusques comme les céphalopodes et des poissons qu'ils chassent à l'affût.

Le coné bande est un mérou qui vit dans les anfractuosités des récifs où il est souvent solitaire et sédentaire. Il est très territorial et occupe un secteur bien délimité. Carnivores et vorace, il mangent des crustacés, des mollusques comme les céphalopodes et des poissons qu'ils chassent à l'affût.

Mérou cuir ou mérou coriace (Dermatolepis dermatolepis)

Les mérous cuir peuvent se regrouper par plusieurs dizaines d'individus.

Les mérous cuir peuvent se regrouper par plusieurs dizaines d'individus.

Tigris ou Beakfish du Pacifique (Oplegnathus insignis)

Le beakfish du Pacifique est assez rare aux Galapagos, mais il est considéré comme commun au Pérou et au nord du Chili.

Le beakfish du Pacifique est assez rare aux Galapagos, mais il est considéré comme commun au Pérou et au nord du Chili.

Poisson-ange à barre blanche ou Demoiselle royale (Holacanthus passer )

Le poisson-ange à barre blanche grignotent les petits parasites présents sur la peau des requins marteaux et nettoient les éventuelles blessures.
Le poisson-ange à barre blanche grignotent les petits parasites présents sur la peau des requins marteaux et nettoient les éventuelles blessures.
Le poisson-ange à barre blanche grignotent les petits parasites présents sur la peau des requins marteaux et nettoient les éventuelles blessures.
Le poisson-ange à barre blanche grignotent les petits parasites présents sur la peau des requins marteaux et nettoient les éventuelles blessures.
Le poisson-ange à barre blanche grignotent les petits parasites présents sur la peau des requins marteaux et nettoient les éventuelles blessures.
Le poisson-ange à barre blanche grignotent les petits parasites présents sur la peau des requins marteaux et nettoient les éventuelles blessures.
Le poisson-ange à barre blanche grignotent les petits parasites présents sur la peau des requins marteaux et nettoient les éventuelles blessures.
Le poisson-ange à barre blanche grignotent les petits parasites présents sur la peau des requins marteaux et nettoient les éventuelles blessures.
Le poisson-ange à barre blanche grignotent les petits parasites présents sur la peau des requins marteaux et nettoient les éventuelles blessures.

Le poisson-ange à barre blanche grignotent les petits parasites présents sur la peau des requins marteaux et nettoient les éventuelles blessures.

 Comme chez beaucoup de pomacanthidés, les juvéniles de poisson-ange à barre blanche ont une coloration complétement différente de celle des adultes.

Comme chez beaucoup de pomacanthidés, les juvéniles de poisson-ange à barre blanche ont une coloration complétement différente de celle des adultes.

Barracudas à queue jaune (Sphyraena idiastes)

 Les Barracudas à queue jaune vivent en bancs (surtout les jeunes). Ce sont des prédateurs voraces qui comptent, pour la chasse, sur l'effet de surprise suivi d'une courte accélération (jusqu'à 60 km/h !). Ils se nourrissent d'autres poissons et de céphalopodes.
 Les Barracudas à queue jaune vivent en bancs (surtout les jeunes). Ce sont des prédateurs voraces qui comptent, pour la chasse, sur l'effet de surprise suivi d'une courte accélération (jusqu'à 60 km/h !). Ils se nourrissent d'autres poissons et de céphalopodes.
 Les Barracudas à queue jaune vivent en bancs (surtout les jeunes). Ce sont des prédateurs voraces qui comptent, pour la chasse, sur l'effet de surprise suivi d'une courte accélération (jusqu'à 60 km/h !). Ils se nourrissent d'autres poissons et de céphalopodes.
 Les Barracudas à queue jaune vivent en bancs (surtout les jeunes). Ce sont des prédateurs voraces qui comptent, pour la chasse, sur l'effet de surprise suivi d'une courte accélération (jusqu'à 60 km/h !). Ils se nourrissent d'autres poissons et de céphalopodes.

Les Barracudas à queue jaune vivent en bancs (surtout les jeunes). Ce sont des prédateurs voraces qui comptent, pour la chasse, sur l'effet de surprise suivi d'une courte accélération (jusqu'à 60 km/h !). Ils se nourrissent d'autres poissons et de céphalopodes.

Carangue à gros yeux (Caranx sexfasciatus)

Comme vous pouvez le deviner,  la carangue à gros yeux tient son nom de ses yeux globuleux. Le point noir marquant l'angle supérieur son opercule est aussi caractéristique de l'espèce.
Comme vous pouvez le deviner,  la carangue à gros yeux tient son nom de ses yeux globuleux. Le point noir marquant l'angle supérieur son opercule est aussi caractéristique de l'espèce.
Comme vous pouvez le deviner,  la carangue à gros yeux tient son nom de ses yeux globuleux. Le point noir marquant l'angle supérieur son opercule est aussi caractéristique de l'espèce.
Comme vous pouvez le deviner,  la carangue à gros yeux tient son nom de ses yeux globuleux. Le point noir marquant l'angle supérieur son opercule est aussi caractéristique de l'espèce.
Comme vous pouvez le deviner,  la carangue à gros yeux tient son nom de ses yeux globuleux. Le point noir marquant l'angle supérieur son opercule est aussi caractéristique de l'espèce.

Comme vous pouvez le deviner, la carangue à gros yeux tient son nom de ses yeux globuleux. Le point noir marquant l'angle supérieur son opercule est aussi caractéristique de l'espèce.

Carangue bleue (Caranx melampygus)

Comme son nom l'indique, la carangue bleue se reconnaît aisément à la dominante bleutée de sa coloration et au bleu électrique de ses nageoires.
Comme son nom l'indique, la carangue bleue se reconnaît aisément à la dominante bleutée de sa coloration et au bleu électrique de ses nageoires.
Comme son nom l'indique, la carangue bleue se reconnaît aisément à la dominante bleutée de sa coloration et au bleu électrique de ses nageoires.
Comme son nom l'indique, la carangue bleue se reconnaît aisément à la dominante bleutée de sa coloration et au bleu électrique de ses nageoires.
Comme son nom l'indique, la carangue bleue se reconnaît aisément à la dominante bleutée de sa coloration et au bleu électrique de ses nageoires.
Comme son nom l'indique, la carangue bleue se reconnaît aisément à la dominante bleutée de sa coloration et au bleu électrique de ses nageoires.

Comme son nom l'indique, la carangue bleue se reconnaît aisément à la dominante bleutée de sa coloration et au bleu électrique de ses nageoires.

Môle ou poisson lune (Mola mola)

Le môle ou poisson lune est le plus lourd des poissons osseux, sa masse moyenne atteignant les 1 000 kilogrammes
Le môle ou poisson lune est le plus lourd des poissons osseux, sa masse moyenne atteignant les 1 000 kilogrammes
Le môle ou poisson lune est le plus lourd des poissons osseux, sa masse moyenne atteignant les 1 000 kilogrammes

Le môle ou poisson lune est le plus lourd des poissons osseux, sa masse moyenne atteignant les 1 000 kilogrammes

Baliste coche ou baliste dragon (Balistes polylepis)

Le baliste coche ou baliste dragon comme les autres membres de son espèce a devant sa nageoire dorsale un aiguillon pouvant se redresser brusquement comme l’antenne d’une baliste (Catapulte).

Le baliste coche ou baliste dragon comme les autres membres de son espèce a devant sa nageoire dorsale un aiguillon pouvant se redresser brusquement comme l’antenne d’une baliste (Catapulte).

Baliste tacheté ou baliste à points blancs (Canthidermis maculatus)

Le baliste tacheté est un baliste pélagique avec un corps fusiforme (contrairement aux corps en losange des autres balistes) et des nageoires dorsale et anale moins en arrière effilées et bien dressées, lui conférant un puissant aérodynamisme.

Le baliste tacheté est un baliste pélagique avec un corps fusiforme (contrairement aux corps en losange des autres balistes) et des nageoires dorsale et anale moins en arrière effilées et bien dressées, lui conférant un puissant aérodynamisme.

Poisson-flûte (Fistularia commersonii)

Le poisson-flûte possède un museau  long et tubulaire adapté pour "aspirer" les petites proies.

Le poisson-flûte possède un museau long et tubulaire adapté pour "aspirer" les petites proies.

Poisson-trompette jaune (Aulostomus chinensis)

Le poisson-trompette jaune doit son nom à la forme de sa bouche, très proéminente. C’est un poisson habituellement solitaire et les plus gros individus atteignent 80 centimètres de longueur

Le poisson-trompette jaune doit son nom à la forme de sa bouche, très proéminente. C’est un poisson habituellement solitaire et les plus gros individus atteignent 80 centimètres de longueur

Turbot tropical (Bothus mancus)

Le turbot tropical est principalement nocturne, mais peut être parfois actif de jour. Il chasse de petits poissons, des crevettes et des crabes
Le turbot tropical est principalement nocturne, mais peut être parfois actif de jour. Il chasse de petits poissons, des crevettes et des crabes
Le turbot tropical est principalement nocturne, mais peut être parfois actif de jour. Il chasse de petits poissons, des crevettes et des crabes
Le turbot tropical est principalement nocturne, mais peut être parfois actif de jour. Il chasse de petits poissons, des crevettes et des crabes

Le turbot tropical est principalement nocturne, mais peut être parfois actif de jour. Il chasse de petits poissons, des crevettes et des crabes

Les poissons perroquets

La dénomination commune perroquet provient de deux caractéristiques physiques remarquables :

- la composition de leur mâchoire en un bec robuste issu d’une fusion entre les dents leur permettant ainsi de gratter la surface des roches ou des coraux morts pour se nourrir.
- la couleur vive de la livrée des mâles dominants qui revêt des nuances de bleu, de vert et parfois de rose.
La livrée de ces poissons varie énormément au cours de leur vie en fonction de leur maturité et de leur rang au sein du groupe. Il existe une phase juvénile et une phase adulte, dite initiale, où les mâles et les femelles sont semblables avec des teintes ternes (grises à brunes) puis une phase terminale où le poisson change de sexe s’il était femelle et devient très coloré. Entre ces trois phases, il existe également des phases intermédiaires. L’ensemble de ces variations de livrée rend particulièrement difficile l’identification entre les espèces, le risque de confusion est grand et ce même pour les spécialistes.

Perroquet bleu femelle (Scarus ghobban)
Perroquet bleu femelle (Scarus ghobban)
Perroquet bleu femelle (Scarus ghobban)
Perroquet bleu femelle (Scarus ghobban)
Perroquet bleu femelle (Scarus ghobban)

Perroquet bleu femelle (Scarus ghobban)

Perroquet bleu mâle  (Scarus ghobban)
Perroquet bleu mâle  (Scarus ghobban)
Perroquet bleu mâle  (Scarus ghobban)

Perroquet bleu mâle (Scarus ghobban)

Poisson perroquet bicolore (Scarus rubroviolaceus)

Les perroquets bicolores mâles, femelles et juvéniles ont des couleurs complètement différentes mais restent bicolores. Seul point commun, ils ont l'oeil orange.

Poisson perroquet bicolore femelle en phase initiale  (Scarus rubroviolaceus)
Poisson perroquet bicolore femelle en phase initiale  (Scarus rubroviolaceus)
Poisson perroquet bicolore femelle en phase initiale  (Scarus rubroviolaceus)
Poisson perroquet bicolore femelle en phase initiale  (Scarus rubroviolaceus)

Poisson perroquet bicolore femelle en phase initiale (Scarus rubroviolaceus)

Poisson scorpion (Scorpaena plumieri mystes)

 Le Poisson scorpion est trés bien camouflé pour chasser à l'affût.
 Le Poisson scorpion est trés bien camouflé pour chasser à l'affût.
 Le Poisson scorpion est trés bien camouflé pour chasser à l'affût.
 Le Poisson scorpion est trés bien camouflé pour chasser à l'affût.
 Le Poisson scorpion est trés bien camouflé pour chasser à l'affût.
 Le Poisson scorpion est trés bien camouflé pour chasser à l'affût.
 Le Poisson scorpion est trés bien camouflé pour chasser à l'affût.
 Le Poisson scorpion est trés bien camouflé pour chasser à l'affût.

Le Poisson scorpion est trés bien camouflé pour chasser à l'affût.

Chirurgien à queue jaune (Prionurus laticlavius)

Ces poissons chirurgiens forment des petits groupes ou des bancs près des récifs, au-dessus de zones sableuses ou d'éboulis, mais on peut aussi les rencontrer seuls. lls se nourrissent du film algual déposé sur les substrats sableux, ainsi que de détritus, d'invertébrés et de zooplancton. Ils absorbent du sable pour faciliter leur digestion dans le gésier.

Les poissons chirurgien à queue jaune  possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.
Les poissons chirurgien à queue jaune  possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.
Les poissons chirurgien à queue jaune  possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.
Les poissons chirurgien à queue jaune  possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.
Les poissons chirurgien à queue jaune  possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.
Les poissons chirurgien à queue jaune  possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.
Les poissons chirurgien à queue jaune  possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.
Les poissons chirurgien à queue jaune  possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.
Les poissons chirurgien à queue jaune  possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.
Les poissons chirurgien à queue jaune  possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.

Les poissons chirurgien à queue jaune possèdent trois d'épines érectiles de part et d’autre du pédoncule caudal. Ces scalpels ou éperons sont très coupants et peuvent être venimeux, pouvant infliger de graves blessures notamment pour les pêcheurs, quand le poisson pris se débat.

Calicagère de Cortez ou saupe de Cortez (Kyphosus elegans)

La saupe de Cortez est un posson herbivore qui peut former des bancs compacts.
La saupe de Cortez est un posson herbivore qui peut former des bancs compacts.
La saupe de Cortez est un posson herbivore qui peut former des bancs compacts.

La saupe de Cortez est un posson herbivore qui peut former des bancs compacts.

Saupe à lignes noires (Xenocys jessiae)

 La saupe à lignes noires est une espèce de poisson endémique des Galápagos.
 La saupe à lignes noires est une espèce de poisson endémique des Galápagos.

La saupe à lignes noires est une espèce de poisson endémique des Galápagos.

Grogneur des Galápagos (Orthopristis forbesi)

Le grogneur des Galápagos est capable de produire des sons qui ressemblent aux vocalises des cochons.

Le grogneur des Galápagos est capable de produire des sons qui ressemblent aux vocalises des cochons.

Lippu à queue jaune ou lippu bourricot (Anisotremus interruptus)

 Le lippu à queue jaune fait partie de la famille des hémulidés. C'est un poisson de taille moyenne (15 à 50 cm). Il possède des dents à l'intérieur de la gorge (dents pharyngiennes) qui frottées les unes aux autres produisent une sorte de grognement amplifié par la vessie natatoire. D'où le nom de ces poissons appelés aussi grogneurs.
 Le lippu à queue jaune fait partie de la famille des hémulidés. C'est un poisson de taille moyenne (15 à 50 cm). Il possède des dents à l'intérieur de la gorge (dents pharyngiennes) qui frottées les unes aux autres produisent une sorte de grognement amplifié par la vessie natatoire. D'où le nom de ces poissons appelés aussi grogneurs.
 Le lippu à queue jaune fait partie de la famille des hémulidés. C'est un poisson de taille moyenne (15 à 50 cm). Il possède des dents à l'intérieur de la gorge (dents pharyngiennes) qui frottées les unes aux autres produisent une sorte de grognement amplifié par la vessie natatoire. D'où le nom de ces poissons appelés aussi grogneurs.
 Le lippu à queue jaune fait partie de la famille des hémulidés. C'est un poisson de taille moyenne (15 à 50 cm). Il possède des dents à l'intérieur de la gorge (dents pharyngiennes) qui frottées les unes aux autres produisent une sorte de grognement amplifié par la vessie natatoire. D'où le nom de ces poissons appelés aussi grogneurs.

Le lippu à queue jaune fait partie de la famille des hémulidés. C'est un poisson de taille moyenne (15 à 50 cm). Il possède des dents à l'intérieur de la gorge (dents pharyngiennes) qui frottées les unes aux autres produisent une sorte de grognement amplifié par la vessie natatoire. D'où le nom de ces poissons appelés aussi grogneurs.

Vivaneau bleu et doré (Lutjanus viridis)

Le vivaneau bleu et doré, endémique de l'est du Pacifique forme parfois grandes concentrations diurnes sur les récifs rocheux .

Le vivaneau bleu et doré, endémique de l'est du Pacifique forme parfois grandes concentrations diurnes sur les récifs rocheux .

Poisson-papillon à nez noir (Johnrandallia nigrirostris)

Le poisson-papillon à nez noir se nourrit d'algues et d'invertébrés, y compris des parasites d'autres poissons : c'est un poisson nettoyeur.

Le poisson-papillon à nez noir se nourrit d'algues et d'invertébrés, y compris des parasites d'autres poissons : c'est un poisson nettoyeur.

Labre mexicain (Bodianus diplotaenia)

La femelle est striée de deux rayures noires interrompues sur son corps rouge rosâtre. Sa nageoire caudale et les terminaisons de la dorsale et ventrale sont jaunes, ponctuée de deux points noirs pour la caudale. Le mâle est brun verdâtre à rougeâtre avec une bande verticale jaune située au millieu du corps. Sa tête comporte une bosse frontale parfois jaunâtre. Ce labre est de nature très curieuse et inquisiteur

Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)
Labre mexicain mâle  (Bodianus diplotaenia)

Labre mexicain mâle (Bodianus diplotaenia)

Labre mexicain femelle (Bodianus diplotaenia )
Labre mexicain femelle (Bodianus diplotaenia )
Labre mexicain femelle (Bodianus diplotaenia )
Labre mexicain femelle (Bodianus diplotaenia )

Labre mexicain femelle (Bodianus diplotaenia )

Labre arlequin (Bodianus eclancheri )

Le labre arlequin ressemble à s'y méprendre à une carpe koï mais le patron de coloration des adultes n'est pas aussi vivement coloré, car le corps est brun, noir, rouge ou orange, mais moins de 5% de la population est entièrement noir, atteinte de mélanisme.   La moyenne de taille est de 40 cm, mais un grand mâle peut atteindre 60 cm !
Le labre arlequin ressemble à s'y méprendre à une carpe koï mais le patron de coloration des adultes n'est pas aussi vivement coloré, car le corps est brun, noir, rouge ou orange, mais moins de 5% de la population est entièrement noir, atteinte de mélanisme.   La moyenne de taille est de 40 cm, mais un grand mâle peut atteindre 60 cm !
Le labre arlequin ressemble à s'y méprendre à une carpe koï mais le patron de coloration des adultes n'est pas aussi vivement coloré, car le corps est brun, noir, rouge ou orange, mais moins de 5% de la population est entièrement noir, atteinte de mélanisme.   La moyenne de taille est de 40 cm, mais un grand mâle peut atteindre 60 cm !
Le labre arlequin ressemble à s'y méprendre à une carpe koï mais le patron de coloration des adultes n'est pas aussi vivement coloré, car le corps est brun, noir, rouge ou orange, mais moins de 5% de la population est entièrement noir, atteinte de mélanisme.   La moyenne de taille est de 40 cm, mais un grand mâle peut atteindre 60 cm !
Le labre arlequin ressemble à s'y méprendre à une carpe koï mais le patron de coloration des adultes n'est pas aussi vivement coloré, car le corps est brun, noir, rouge ou orange, mais moins de 5% de la population est entièrement noir, atteinte de mélanisme.   La moyenne de taille est de 40 cm, mais un grand mâle peut atteindre 60 cm !
Le labre arlequin ressemble à s'y méprendre à une carpe koï mais le patron de coloration des adultes n'est pas aussi vivement coloré, car le corps est brun, noir, rouge ou orange, mais moins de 5% de la population est entièrement noir, atteinte de mélanisme.   La moyenne de taille est de 40 cm, mais un grand mâle peut atteindre 60 cm !
Le labre arlequin ressemble à s'y méprendre à une carpe koï mais le patron de coloration des adultes n'est pas aussi vivement coloré, car le corps est brun, noir, rouge ou orange, mais moins de 5% de la population est entièrement noir, atteinte de mélanisme.   La moyenne de taille est de 40 cm, mais un grand mâle peut atteindre 60 cm !

Le labre arlequin ressemble à s'y méprendre à une carpe koï mais le patron de coloration des adultes n'est pas aussi vivement coloré, car le corps est brun, noir, rouge ou orange, mais moins de 5% de la population est entièrement noir, atteinte de mélanisme. La moyenne de taille est de 40 cm, mais un grand mâle peut atteindre 60 cm !

Tétrodon moucheté ou poisson-ballon pintade (Arothron meleagris)

Le poisson-ballon pintade est capable de se remplir d'eau lorsqu'il est inquiété. Une fois gonflé, il est très difficile pour un prédateur de l'avaler, de plus, il apparaît beaucoup plus impressionnant. Cependant, pendant cette phase, le poisson-ballon ne peut pratiquement plus nager ni se diriger.
Le poisson-ballon pintade est capable de se remplir d'eau lorsqu'il est inquiété. Une fois gonflé, il est très difficile pour un prédateur de l'avaler, de plus, il apparaît beaucoup plus impressionnant. Cependant, pendant cette phase, le poisson-ballon ne peut pratiquement plus nager ni se diriger.
Le poisson-ballon pintade est capable de se remplir d'eau lorsqu'il est inquiété. Une fois gonflé, il est très difficile pour un prédateur de l'avaler, de plus, il apparaît beaucoup plus impressionnant. Cependant, pendant cette phase, le poisson-ballon ne peut pratiquement plus nager ni se diriger.

Le poisson-ballon pintade est capable de se remplir d'eau lorsqu'il est inquiété. Une fois gonflé, il est très difficile pour un prédateur de l'avaler, de plus, il apparaît beaucoup plus impressionnant. Cependant, pendant cette phase, le poisson-ballon ne peut pratiquement plus nager ni se diriger.

Tétrodon annelé (Sphoeroides annulais )

Le tétrodon annelé comme la plupart des Tetraodontidés, contiennent une toxine (tétrodotoxine), résistante à la cuisson, dans leur peau, leurs viscères et leurs gonades. Les muscles n'en contiennent pas. Cette toxine provient de bactéries ingérées dans leur alimentation et qui s'accumuleraient dans leurs tissus. La tétrodotoxine agit en bloquant le système nerveux, entraînant progressivement une paralysie, pouvant mener à la mort par défaillance respiratoire. Les Japonais apprécient beaucoup les poissons de cette famille, sous la dénomination fugu

Le tétrodon annelé comme la plupart des Tetraodontidés, contiennent une toxine (tétrodotoxine), résistante à la cuisson, dans leur peau, leurs viscères et leurs gonades. Les muscles n'en contiennent pas. Cette toxine provient de bactéries ingérées dans leur alimentation et qui s'accumuleraient dans leurs tissus. La tétrodotoxine agit en bloquant le système nerveux, entraînant progressivement une paralysie, pouvant mener à la mort par défaillance respiratoire. Les Japonais apprécient beaucoup les poissons de cette famille, sous la dénomination fugu

Poisson porc épic armé (Diodon hystrix)

Le  poisson porc épic armé est un prédateur nocturne qui se nourrit essentiellement d’invertébrés (crustacés, gastéropodes, bivalves,…). Il dispose de solides dents qui lui servent à broyer des proies à carapace dure comme les bernard-l'ermite, les crabes, homards et surtout les grands oursins.Menacé, il se gonfle d'eau ce qui provoque le redressement des épines de sa peau. Cela lui vaut son surnom de porc-épic.

Le poisson porc épic armé est un prédateur nocturne qui se nourrit essentiellement d’invertébrés (crustacés, gastéropodes, bivalves,…). Il dispose de solides dents qui lui servent à broyer des proies à carapace dure comme les bernard-l'ermite, les crabes, homards et surtout les grands oursins.Menacé, il se gonfle d'eau ce qui provoque le redressement des épines de sa peau. Cela lui vaut son surnom de porc-épic.

Poisson-faucon orné (Cirrhitus rivulatus)

Le poisson-faucon orné a le corps vert olive avec des bandes ocre jaune à kaki bordées de noir puis de bleu cie
Le poisson-faucon orné a le corps vert olive avec des bandes ocre jaune à kaki bordées de noir puis de bleu cie
Le poisson-faucon orné a le corps vert olive avec des bandes ocre jaune à kaki bordées de noir puis de bleu cie
Le poisson-faucon orné a le corps vert olive avec des bandes ocre jaune à kaki bordées de noir puis de bleu cie

Le poisson-faucon orné a le corps vert olive avec des bandes ocre jaune à kaki bordées de noir puis de bleu cie

L'épervier lutin est un poisson territorial, souvent posté sur les branches de coraux durs. Il n'a pas de vessie natatoire et n'est pas bon nageur. Il chasse donc à l'affût de petits poissons ou de petits crustacés.
L'épervier lutin est un poisson territorial, souvent posté sur les branches de coraux durs. Il n'a pas de vessie natatoire et n'est pas bon nageur. Il chasse donc à l'affût de petits poissons ou de petits crustacés.

L'épervier lutin est un poisson territorial, souvent posté sur les branches de coraux durs. Il n'a pas de vessie natatoire et n'est pas bon nageur. Il chasse donc à l'affût de petits poissons ou de petits crustacés.

Baliste noir (Melichthys niger)

 Chez le baliste noir les lignes blanches séparant le corps des nageoires dorsale et anale sont toujours présentes.
 Chez le baliste noir les lignes blanches séparant le corps des nageoires dorsale et anale sont toujours présentes.
 Chez le baliste noir les lignes blanches séparant le corps des nageoires dorsale et anale sont toujours présentes.

Chez le baliste noir les lignes blanches séparant le corps des nageoires dorsale et anale sont toujours présentes.

Poisson créole du Pacifique (Paranthias colonus)

Le poisson créole du Pacifique est de couleur variable ( brun rougeâtre,violet, vert olive) mais la base rouge des nageoires pectorales est une constance retrouvée chez tous les spécimens)
Le poisson créole du Pacifique est de couleur variable ( brun rougeâtre,violet, vert olive) mais la base rouge des nageoires pectorales est une constance retrouvée chez tous les spécimens)
Le poisson créole du Pacifique est de couleur variable ( brun rougeâtre,violet, vert olive) mais la base rouge des nageoires pectorales est une constance retrouvée chez tous les spécimens)

Le poisson créole du Pacifique est de couleur variable ( brun rougeâtre,violet, vert olive) mais la base rouge des nageoires pectorales est une constance retrouvée chez tous les spécimens)

Blennie à nageoire triple (Enneapterygius corallicola)

La blennie à nageoire triple vit dans un trou avec un comportement territorial. Elle se nourrit de plancton ou d'algues. Généralement craintive, elle se réfugie dans leur cavité en cas de menace.

La blennie à nageoire triple vit dans un trou avec un comportement territorial. Elle se nourrit de plancton ou d'algues. Généralement craintive, elle se réfugie dans leur cavité en cas de menace.

Les Crustacés :

Langouste fourchette (Panulirus penicillatus)

La langouste fourchette fréquente en général les fonds rocheux où elle peut trouver un abri ne laissant dépasser que ses antennes hors de son repaire.Elle peut se déplacert en marchant à l'aide de ses pattes mais peut aussi nager en se propulsant en arrière par de violentes contractions de l'abdomen, surtout en cas de fuite. Elle fait l'objet d'une pêche intensive.
La langouste fourchette fréquente en général les fonds rocheux où elle peut trouver un abri ne laissant dépasser que ses antennes hors de son repaire.Elle peut se déplacert en marchant à l'aide de ses pattes mais peut aussi nager en se propulsant en arrière par de violentes contractions de l'abdomen, surtout en cas de fuite. Elle fait l'objet d'une pêche intensive.
La langouste fourchette fréquente en général les fonds rocheux où elle peut trouver un abri ne laissant dépasser que ses antennes hors de son repaire.Elle peut se déplacert en marchant à l'aide de ses pattes mais peut aussi nager en se propulsant en arrière par de violentes contractions de l'abdomen, surtout en cas de fuite. Elle fait l'objet d'une pêche intensive.
La langouste fourchette fréquente en général les fonds rocheux où elle peut trouver un abri ne laissant dépasser que ses antennes hors de son repaire.Elle peut se déplacert en marchant à l'aide de ses pattes mais peut aussi nager en se propulsant en arrière par de violentes contractions de l'abdomen, surtout en cas de fuite. Elle fait l'objet d'une pêche intensive.

La langouste fourchette fréquente en général les fonds rocheux où elle peut trouver un abri ne laissant dépasser que ses antennes hors de son repaire.Elle peut se déplacert en marchant à l'aide de ses pattes mais peut aussi nager en se propulsant en arrière par de violentes contractions de l'abdomen, surtout en cas de fuite. Elle fait l'objet d'une pêche intensive.

Cigale de mer (Scyllarides astori)

La cigale de mer vit sur les fonds rocheux, dans les grottes, ou sous les surplombs,  c'est une espèce benthique qui se nourrit de crabes, de mollusques, d'échinodermes, de cadavres et de détritus.
La cigale de mer vit sur les fonds rocheux, dans les grottes, ou sous les surplombs,  c'est une espèce benthique qui se nourrit de crabes, de mollusques, d'échinodermes, de cadavres et de détritus.
La cigale de mer vit sur les fonds rocheux, dans les grottes, ou sous les surplombs,  c'est une espèce benthique qui se nourrit de crabes, de mollusques, d'échinodermes, de cadavres et de détritus.

La cigale de mer vit sur les fonds rocheux, dans les grottes, ou sous les surplombs, c'est une espèce benthique qui se nourrit de crabes, de mollusques, d'échinodermes, de cadavres et de détritus.

Le bernard l'ermite géant est un animal craintif, qui se retire dans sa coquille lorsqu'on le dérange, mais qui réapparaît l'ermite quelques secondes plus tard, si l'on attend immobile.
Le bernard l'ermite géant est un animal craintif, qui se retire dans sa coquille lorsqu'on le dérange, mais qui réapparaît l'ermite quelques secondes plus tard, si l'on attend immobile.

Le bernard l'ermite géant est un animal craintif, qui se retire dans sa coquille lorsqu'on le dérange, mais qui réapparaît l'ermite quelques secondes plus tard, si l'on attend immobile.

Les Echinodermes :

Holothurie géante ou Holothurie des Galápagos (Isostichopus fuscus)

L'holothurie des Galápagos recycle les sédiments de surface à longueur de temps. Elle joue de ce fait un rôle majeur dans l'écosystème des fonds marins. Ignorés en Occident, Les holothuries sont intensément recherchés dans les pays asiatiques, entre autres comme aphrodisiaques. Leur commercialisation abusive menace le milieu. La pêche a dû être réglementée, ce qui a donné lieu à un grave conflit dans les îles Galápagos en 1995.

L'holothurie des Galápagos recycle les sédiments de surface à longueur de temps. Elle joue de ce fait un rôle majeur dans l'écosystème des fonds marins. Ignorés en Occident, Les holothuries sont intensément recherchés dans les pays asiatiques, entre autres comme aphrodisiaques. Leur commercialisation abusive menace le milieu. La pêche a dû être réglementée, ce qui a donné lieu à un grave conflit dans les îles Galápagos en 1995.

Les problèmes de la pêche de l'holothurie aux Galápagos

L' étoile chocolatée comme toutes les étoiles de mer possède un système hydraulique lui permettant de se déplacer et de se nourrir. A l'aide de ses bras, elles ouvrent des mollusques bivalves comme des moules, puis sort son estomac pour digérer la partie comestible du mollusque.
L' étoile chocolatée comme toutes les étoiles de mer possède un système hydraulique lui permettant de se déplacer et de se nourrir. A l'aide de ses bras, elles ouvrent des mollusques bivalves comme des moules, puis sort son estomac pour digérer la partie comestible du mollusque.

L' étoile chocolatée comme toutes les étoiles de mer possède un système hydraulique lui permettant de se déplacer et de se nourrir. A l'aide de ses bras, elles ouvrent des mollusques bivalves comme des moules, puis sort son estomac pour digérer la partie comestible du mollusque.

Etoile-coussin des Galápagos ou étoile à bosses (Pentaceraster cumingi)

L' étoile-coussin des Galápagos , comme toutes le étoiles de mer possède des capacités régénératrices remarquables, un morceau de bras d'un individu peut se régénérer en une étoile de mer complète.

L' étoile-coussin des Galápagos , comme toutes le étoiles de mer possède des capacités régénératrices remarquables, un morceau de bras d'un individu peut se régénérer en une étoile de mer complète.

Etoile mat (Phataria unifascialis)

De jour l'étoile mat reste généralement à l'abri dans des fissures. De nuit, elle se nourrit d'organismes encroûtants, de jeunes coraux et de mollusques bivalves. Elle sort son estomac après écartement des coquilles pour avaler la chair de sa proie.

De jour l'étoile mat reste généralement à l'abri dans des fissures. De nuit, elle se nourrit d'organismes encroûtants, de jeunes coraux et de mollusques bivalves. Elle sort son estomac après écartement des coquilles pour avaler la chair de sa proie.

Les Cnidaires :

Tubastrée orange (Tubastraea coccinea)

La tubastrée orange est un corail qui se développe dans les zones à l'ombre, souvent aux entrées de grotte ou sous les surplombs, dans les eaux riches en plancton. Vu de jour les polypes sont rétractés. De nuit , les tentacules jaunes sont tous épanouis.
La tubastrée orange est un corail qui se développe dans les zones à l'ombre, souvent aux entrées de grotte ou sous les surplombs, dans les eaux riches en plancton. Vu de jour les polypes sont rétractés. De nuit , les tentacules jaunes sont tous épanouis.
La tubastrée orange est un corail qui se développe dans les zones à l'ombre, souvent aux entrées de grotte ou sous les surplombs, dans les eaux riches en plancton. Vu de jour les polypes sont rétractés. De nuit , les tentacules jaunes sont tous épanouis.
La tubastrée orange est un corail qui se développe dans les zones à l'ombre, souvent aux entrées de grotte ou sous les surplombs, dans les eaux riches en plancton. Vu de jour les polypes sont rétractés. De nuit , les tentacules jaunes sont tous épanouis.
La tubastrée orange est un corail qui se développe dans les zones à l'ombre, souvent aux entrées de grotte ou sous les surplombs, dans les eaux riches en plancton. Vu de jour les polypes sont rétractés. De nuit , les tentacules jaunes sont tous épanouis.
La tubastrée orange est un corail qui se développe dans les zones à l'ombre, souvent aux entrées de grotte ou sous les surplombs, dans les eaux riches en plancton. Vu de jour les polypes sont rétractés. De nuit , les tentacules jaunes sont tous épanouis.

La tubastrée orange est un corail qui se développe dans les zones à l'ombre, souvent aux entrées de grotte ou sous les surplombs, dans les eaux riches en plancton. Vu de jour les polypes sont rétractés. De nuit , les tentacules jaunes sont tous épanouis.

Gorgone dorée (Muricea sp.)

La gorgone dorée présente une forme en éventail. Ces coraux ne cultivent pas de zooxanthelles symbiotiques dans leurs tissus, contrairement aux coraux durs, et n'ont donc pas besoin de lumière pour se développer, ce qui approfondit considérablement leur habitat potentiel. Pour la même raison, ils ne poussent pas en direction du soleil mais perpendiculairement au courant, de manière à filtrer un maximum de flux d'eau pour augmenter les chances d'attraper le plancton.
La gorgone dorée présente une forme en éventail. Ces coraux ne cultivent pas de zooxanthelles symbiotiques dans leurs tissus, contrairement aux coraux durs, et n'ont donc pas besoin de lumière pour se développer, ce qui approfondit considérablement leur habitat potentiel. Pour la même raison, ils ne poussent pas en direction du soleil mais perpendiculairement au courant, de manière à filtrer un maximum de flux d'eau pour augmenter les chances d'attraper le plancton.

La gorgone dorée présente une forme en éventail. Ces coraux ne cultivent pas de zooxanthelles symbiotiques dans leurs tissus, contrairement aux coraux durs, et n'ont donc pas besoin de lumière pour se développer, ce qui approfondit considérablement leur habitat potentiel. Pour la même raison, ils ne poussent pas en direction du soleil mais perpendiculairement au courant, de manière à filtrer un maximum de flux d'eau pour augmenter les chances d'attraper le plancton.

Les Nudibranches :

Polycéra bleu rayé (Tambja mullineri )

Les nudibranches comme le polycéra bleu rayé vivent sur les récifs peu profonds où ils se nourrissent, selon les espèces, d'ascidies, de coraux mous, d'hydraires, de bryozoaires ou d'éponges. Les deux tentacules situés à l'avant, les rhinophores, sont des organes sensoriels chimiosensibles qui détectent les odeurs et le bruit. A l'arrière du manteau, les panaches branchiaux sont utilisés pour la respiration.
Les nudibranches comme le polycéra bleu rayé vivent sur les récifs peu profonds où ils se nourrissent, selon les espèces, d'ascidies, de coraux mous, d'hydraires, de bryozoaires ou d'éponges. Les deux tentacules situés à l'avant, les rhinophores, sont des organes sensoriels chimiosensibles qui détectent les odeurs et le bruit. A l'arrière du manteau, les panaches branchiaux sont utilisés pour la respiration.

Les nudibranches comme le polycéra bleu rayé vivent sur les récifs peu profonds où ils se nourrissent, selon les espèces, d'ascidies, de coraux mous, d'hydraires, de bryozoaires ou d'éponges. Les deux tentacules situés à l'avant, les rhinophores, sont des organes sensoriels chimiosensibles qui détectent les odeurs et le bruit. A l'arrière du manteau, les panaches branchiaux sont utilisés pour la respiration.

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut être aussi :

La Faune des iles Galápagos

Tu sais ce qu’il faut faire pour vivre au milieu des sirènes ? [...]
Tu descends au fond de la mer très loin.
Si loin que le bleu n’existe plus.
Là où le ciel n’est plus qu’un souvenir.
Une fois que tu es là, dans le silence, tu y restes.
Et si tu décides que tu veux mourir pour elles.
Rester avec elles pour l’éternité.
Alors elles viennent vers toi et jugent l’amour que tu leur porte.
S’il est sincère.
S’il est pur.
Et si tu leur plaît.
Alors elles t’emmèneront pour toujours.

Fim : Le grand Bleu de Luc Besson (1988)

Repost 0
Published by Christophe - dans plongée
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de Dehondt Christophe et de Desmets Corinne
  • : Essentiellement des articles et photos sur la famille et sur notre passion commune que sont la plongée et les voyages!!
  • Contact

Copyright : www.dehondt-desmets.fr ©
Sauf mention contraire, toutes les photos sont notre propriété, et nous vous demandons de ne pas les re-publier sous quelque forme que ce soit. Merci de nous contacter pour obtenir une autorisation écrite si vous voulez utiliser nos photos. (Art. L335-2 du Code de la Propriété intellectuelle)

 

Recherche

Articles Récents

  • Les animaux exotiques introduits en France et leur impact
    L'introduction d'espèces exotiques hors de leur aire de distribution est désormais considérée comme l'une des plus grandes menaces pour la santé écologique et économique de la planète. Certaines espèces introduites deviennent envahissantes et détruisent...
  • Les oiseaux exotiques introduits en France et leur impact
    Depuis la fin des années 1960, des espèces d’oiseaux allochtones (c’est-à-dire non originaires de notre pays) se sont implantées en France, comme dans d’autres pays d’Europe, toujours en grande partie à cause de l’homme. Le problème majeur avec les espèces...
  • Le Bouquetin des Alpes
    Le Bouquetin des Alpes (Capra ibex) est un mammifère de l'ordre des artiodactyles (ongulés herbivore possédant un nombre pair de doigts). Il appartient à la famille des Bovidés, comme la chèvre domestique et le chamois et à la sous-famille des Caprinés....
  • Glouton qui es tu ?
    Le glouton (Gulo gulo) également appelé carcajou au Canada, est l’un des carnivores le plus mal connu au monde. Au premier regard on pourrait le prendre pour un jeune ours. En fait le glouton appartient au même groupe zoologique que le furet, la belette...
  • Les Animaux susceptibles d'être classés nuisibles en France
    Renards, fouines, martres, belettes, putois, corbeaux freux, corneilles noires, geais, pies bavardes, pigeons ramiers… Ils sont 12 mammifères et 6 oiseaux à être classés «nuisibles» en France. Ce sordide classement autorise les chasseurs, éleveurs, agriculteurs,...
  • 8 ans ça se fête !
    Aujourd'hui le blog fête ses huit années d'existence et voici ce qu'on pouvait lire sur notre page " Statistiques " : Total depuis la création du blog : 164 204 visiteurs uniques / 258 697 pages vues Progression sur une année (du 09/04/2015 au 09/04/2016)...
  • Les oiseaux de notre jardin : Le geai des chênes
    Le geai des chênes (Garrulus glandarius) est un passereau de la famille des corvidés comme les corbeaux et les pies avec qui il partage leurs habitudes de prédateurs et d'intelligence. En hiver, c'est un hôte régulier de notre jardin et sa présence ne...
  • La Faune Marine des îles Galápagos
    Les îles Galápagos, patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1978, s’étendent sur plus de 45.000 km² dont 97% sont protégés par un parc national. Constitué de 48 îles et de rochers volcaniques, les Galápagos sont une destination de plongée de renommée internationale...
  • La Faune des îles Galápagos
    Les îles Galápagos abritent une faune et une flore venues du continent sud-américain il y a des millions d’années. On pense que les animaux et les plantes sont arrivés de trois façons : Par flottaison libre sur la mer ou sur un radeau naturel, par transport,...
  • Élan, qui es-tu ?
    L'Élan (Alces alces) est également appelé orignal en Amérique du Nord, ce nom dérivé d'orignac vient du basque pour désigner les cervidés. Les premiers colons français qui vivaient en Amérique du Nord l’auraient appris des Basques qui venaient régulièrement...

Catégories