Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 avril 2015 1 06 /04 /avril /2015 18:26

La France se classe parmi les dix pays hébergeant le plus d'espèces menacées sur la planète. Au total,1046 espèces menacées au niveau mondial sont présentes sur son territoire, en métropole et en outre-mer.

En France métropolitaine, 9% des mammifères, 19% des reptiles, 21% des amphibiens et 27% des oiseaux nicheurs sont menacés de disparition du territoire. Tout comme 22% des poissons d’eau douce et 28% des crustacés d’eau douce.

La Liste rouge des espèces menacées en France

C'est pour préserver ces animaux qu'un régime de protection stricte a été mis en place. Certaines activités sont donc interdites, comme la capture, la détention, les manipulations, la vente et parfois l'approche ou la photographie (sauf autorisation dérogatoire spéciale) . Pour les spécimens les plus en danger, des plans nationaux d'action ont également été lancés.

Les mammifères protégés sur l'ensemble du territoire national:

En cas de manquement à l’arrêté de préservation du 23 avril 2007, les contrevenants peuvent être puni de puni de six mois d’emprisonnement et de 9000 euros d’amende .L’amende est doublée lorsque les infractions sont commises dans le cœur d’un parc national ou dans une réserve naturelle. Depuis le 27 mai 2013 , face au comportement outrancier des opposants aux grands prédateurs, le fait de commettre ces infractions en bande organisée est puni de sept ans d’emprisonnement et 150 000 € d’amende.

Toutes les chauves-souris ou chiroptères de France (34 espèces dont 21 dans le Nord- Pas de Calais (21 espèces) sont protégées par la loi.

Les chauves-souris sortent la nuit et se nourrissent exclusivement dinsectes, prenant ainsi le relais des oiseaux. Elles peuvent ingérer, par nuit, près de la moitié de leur poids en insectes (notamment des insectes nocifs pour les cultures). Insecticides naturels, elles sont donc très utiles.

Les chauves-souris sont principalement menacées par :

  • La destruction ou la modification de leurs territoires (gîtes, territoire de chasse…)
  • Les dérangements dans ses gîtes de reproduction ou ses gîtes d’hivernage
  • La destruction directe
  • Les pesticides
  • Le traitement chimique des charpentes ou du bétail
  • La mortalité routière, les éoliennes, la prédation…

Le Hérisson d'Europe (Erinaceus europaeus) est un animal semi-nocturne. Il chasse la nuit à la vitesse moyenne de 3 mètres par minute, mais peut faire des courtes pointes de vitesse et parcourt environ 2 ou 3 kilomètres. Dès le crépuscule, il cherche sa nourriture composée d'insectes, de vers, d'escargots, de limaces, d'œufs, de fruits et de baies. Il est à ce titre un auxiliaire de tout premier plan pour les jardiniers. Le trafic routier est la principale menace pesant sur le hérisson. En effet, le hérisson se met en boule dès qu'un danger le menace et il agit malheureusement de même vis-à-vis des véhicules automobiles. On évalue à 10 300 le nombre d'individus tués chaque année en France, sans compter ceux qui sont blessés.

Les animaux protégés en France

L'écureuil d'Eurasie ou écureuil roux (Sciurus vulgaris.) est un petit rongeur arboricole et diurne de la famille des Sciuridés.

La chasse et le braconnage ont été une cause de régression ou de disparition locale au début du XXe siècle. Aujourd'hui c'est surtout la circulation automobile et la fragmentation de son habitat par les routes qui semblent poser problème.

L'écureuil est aussi menacé par la pollution (y compris via les champignons qu'il consomme et qui bioconcentrent certains toxiques) Notamment dans les zones pauvres et acides, l'écureuil roux ronge fréquemment des os de mammifères, ou des bois de cervidés. Deux explications semblent se compléter : il pourrait trouver là une source supplémentaire de calcium, et ce serait pour lui un moyen d'aiguiser ses dents. Le problème est que les mammifères stockent dans leurs os environ 80 % du plomb qu'ils accumulent dans leur vie, ainsi d'autres polluants. Or des quantités parfois très importantes de plomb de chasse ou de plomb de guerre se sont accumulées dans certains écosystèmes forestiers.

Les animaux protégés en France

Le hamster d’Europe ou encore grand hamster (cricetus cricetus) est un petit mammifère sauvage à ne pas confondre avec son proche cousin vendu en animalerie. Emblématique de l'Alsace, autrefois surnommé "la marmotte de Strasbourg", le Hamster d'Europe a presque disparu de France. Hier classé parmi les espèces nuisibles et à ce titre éliminé, le petit animal a sévèrement été mis à mal par la monoculture du maïs, réduisant considérablement ses derniers habitats.

La disparition de la luzerne -aliment favori du hamster- au profit du maïs qui recouvre aujourd'hui plus de 80% de la plaine d'Alsace explique, avec l'extension de l'urbanisation et des infrastructures routières, la raréfaction du hamster.

Le Groupe Hamster de l'A.P.E.L.E. (Association pour la Protection de l'Environnement de Lingolsheim et Environs) évalue la population 2009 entre 400-450 individus alors que le seuil de survie du Grand Hamster d'Alsace est estimé à 1500 individus.

Les animaux protégés en France

Le Castor d'Europe (Castor fiber)

Du XVIIe à la fin du XIXe siècle, le castor a disparu de nombreuses régions de France (Bassins de la Loire, de la Seine, du Rhin, etc.) du fait de sa destruction directe par l’homme (chair, fourrure, primes de destruction versées par des syndicats de digue...). Au début du XXe siècle, il ne subsistait plus qu’une centaine de castors en France, tous cantonnés en basse vallée du Rhône. Aujourd’hui, on en compte quelque 15 000 répartis sur l’ensemble du territoire !

Les animaux protégés en France

La genette commune (Genetta genetta), ou genette d'europe est un mammifère carnivore nocturne et discret, de taille, couleur et morphologie qui la font parfois confondre avec un chat. Même si l'animal fut probablement domestiqué par le passé, sa forte odeur musquée le réserve au seul environnement naturel. En France, la genette a longtemps été chassée pour sa fourrure. Aujourd'hui elle compte au nombre des espèces protégées. Contrairement à la fouine la genette ne s'approche pas des habitations ; elle s'attaque donc rarement aux animaux de basse-cour et ne peut donc, en aucun cas, être considérée comme nuisible

 

Les animaux protégés en France

Le Vison d'Europe (Mustela lutreola)​ est une espèce semi-aquatique inféodée aux zones humides et aux bordures des cours d’eau. Le vison d'Europe est actuellement le carnivore européen le plus menacé, après le lynx pardelle. Son aire de répartition actuelle s’étend sur 7 départements du Sud-Ouest de la France et résulte de la diminution d’une aire deux fois plus vaste, encore occupée il y a vingt ans.

Le vison d'Europe est plus petit que le vison d'Amérique représenté ici en photo et possède une tache  blanche sur le museau.

Le vison d'Europe est plus petit que le vison d'Amérique représenté ici en photo et possède une tache blanche sur le museau.

Le Vison d'Europe une espèce menacée de disparition

La Loutre d'Europe ou loutre commune (Lutra lutra) est un mammifère carnivore semi-aquatique et principalement nocturne, de la famille des Mustélidés (sous-famille Lutrinés).

En France, la loutre n’a qu’un seul ennemi, l’homme. Jadis, on les chassait pour leur fourrure et parce qu’elles concurrençaient les pêcheurs. Espèce jugée nuisible, on piégeait 4 000 loutres par an entre 1890 et 1930. La chasse est aujourd’hui interdite (depuis 1972) ainsi que les pièges à mâchoire depuis 1994, mais la loutre reste, malgré cela, toujours menacée. Parce que la plupart des cours d’eau sont pollués, la loutre ne trouve plus suffisamment de poissons pour s’installer le long des berges et se nourrir. En plus, les berges de nombreux cours d’eau ont été bétonnées ou rectifiées, les arbres n’y poussent plus et les loutres ne peuvent donc plus y installer leur catiche. La loutre d'Europe souffre de l'assèchement des zones humides, de la construction des barrages et de l'emploi intensif des pesticides. Enfin, les collisions routières tuent de nombreuses loutres chaque année, d'où l'aménagement actuel de loutroducs (dérivations de buses le plus souvent).

Les animaux protégés en France

Le Loup gris commun (Canis lupus lupus) Autrefois présent sur l'ensemble de l'Hexagone, le loup a disparu de France dans les années 30. . Mais il est de retour dans notre pays depuis 1992. Les premiers animaux sont revenus naturellement en traversant la frontière franco-italienne .À la suite de sa réapparition, de nombreux débats sur l'avenir du loup en France opposent les éleveurs de bétail, les chasseurs et les défenseurs de la biodiversité Aujourd’hui il y aurait 301 loups en France, contre 250 lors du dernier comptage, selon les dernières données du réseau Loup-Lynx de l'Office national de la chasse et de la faune sauvage (ONCFS)

Les animaux protégés en France

le chat sauvage (Felis silvestris) s’est fortement raréfié à la suite de la chasse et des modifications apportées à son habitat. Il est encore aujourd'hui considéré comme un prédateur du gibier mais à tort.

Les animaux protégés en France

Le Lynx boréal (Lynx lynx lynx) est l'un des plus gros prédateurs vivant en France. Pourtant discret et ne s'attaquant jamais à l'homme, il a été piégé depuis le XIVe siècle puis totalement éradiqué au XIXe siècle. Revenant naturellement ou ayant été réintroduit dans les années 70, le Lynx boréal commence à recoloniser la France, non sans provoquer des tensions avec les deux principaux opposants à son retour : les éleveurs de petit bétail et les chasseurs.

Il y a environ 200-250 lynx en France dans les Vosges, le Jura et les Alpes. L'espèce a des difficultés à vivre et s'étendre à cause de nos infrastructures routières et méthode d'agriculture.

Les animaux protégés en France

L’ours brun (Ursus arctos) est le plus grand mammifère français, mais aussi le plus menacé. Avec une vingtaine d’individus présents dans les Pyrénées, il est condamné à disparaître de ce massif sans nouvelle réintroduction.

Après la mort très médiatisée de la dernière ourse de souche pyrénéenne, Cannelle, abattue par un chasseur le 1er novembre 2004, on assiste à une importante mobilisation autour des ours des Pyrénées, entre ceux qui désirent sa sauvegarde et ceux qui s'y opposent.La présence de l'ours pose des problèmes aux troupeaux qui ne bénéficient pas des mesures de protection idoines (présence de patous, présence de bergers et regroupement nocturne), créant ainsi des tensions avec certains éleveurs

Les animaux protégés en France

Le bouquetin des Alpes (Capra ibex) est un ongulé sauvage proche de la chèvre. Il vit dans des milieux plutot ouverts et montagneux. Chassé comme gibier, il a été sauvé de l'extinction au XIXe siècle en Italie après avoir failli disparaître des Alpes. En France, il est non chassable depuis 1962 et protégé depuis 1981. De nombreuses opérations de réintroduction dans tout le massif alpin ont permis de progresser dans la restauration de l'espèce (on peut évaluer la population à environ 50 000 animaux sur l'ensemble des Alpes en 2012).

La France compte une trentaine de populations et  on estime les effectifs à un peu moins de 10 000 individus en 2014.

Les animaux protégés en France

Les mammifères marins protégés sur l'ensemble du territoire national :

Pour les espèces de cétacés et de siréniens dont la liste est fixée ci-après, sont interdits sur le territoire national, et dans les eaux marines sous souveraineté et sous juridiction, et en tout temps :

I. - La destruction, la mutilation, la capture ou l’enlèvement intentionnels incluant les prélèvements biologiques, la perturbation intentionnelle incluant la poursuite ou le harcèlement des animaux dans le milieu naturel.

II. - La destruction, l’altération ou la dégradation des sites de reproduction et des aires de repos des animaux. Ces interdictions s’appliquent aux éléments physiques ou biologiques réputés nécessaires à la reproduction ou au repos de l’espèce considérée, aussi longtemps qu’ils sont effectivement utilisés ou utilisables au cours des cycles successifs de reproduction ou de repos de cette espèce et pour autant que la destruction, l’altération ou la dégradation compromette la conservation de l’espèce en remettant en cause le bon accomplissement des cycles biologiques. III. - La détention, le transport, la naturalisation, le colportage, la mise en vente, la vente ou l’achat, l’utilisation commerciale ou non des spécimens de mammifères marins prélevés dans le milieu naturel :

- du territoire national, et dans les eaux marines sous souveraineté et sous juridiction après le 1er octobre 1995 ;

- du territoire européen, et dans les eaux marines sous souveraineté et sous juridiction des autres Etats membres de l’Union européenne, après la date d’entrée en vigueur de la directive du 21 mai 1992 susvisée.

L’interdiction de capture intentionnelle ne s’applique pas à la capture accidentelle dans les engins de pêche au sens du règlement (CE) n° 812/2004 susvisé.

Le Phoque gris (Halichoerus grypus) a été longtemps chassé par l'Homme pour sa fourrure et sa graisse, notamment au XIXe siècle, et a disparu de nombreuses régions de son aire normale de répartition. Il est actuellement protégé par des réglementations nationales et internationales, mais continue à souffrir de prises involontaires, de braconnage (tir au fusil) et de la pollution (du fait de sa position dans le haut de la chaîne alimentaire, son organisme est particulièrement chargé en polluants marins).

Les animaux protégés en France

Phoque veau marin (Phoca vitulina).

La principale menace pour les Phoques veaux-marins en baie de Somme est l'activité humaine. Lorsque les activités (promenade, kayak, pêche...) ont lieu à moins de 300 mètres des reposoirs utilisés à marée basse, le groupe de phoques émergés prend peur et se précipite à l'eau. Dans ce mouvement de panique les animaux stressent et il peut y avoir une séparation prématurée mère-jeune. Ces dérangements du temps de repos peuvent à long terme provoquer l'abandon d'un site par les animaux. Les objets dérivants (morceaux de filets, déchets plastiques...) peuvent devenir dangereux pour les animaux, qui se prennent dedans et n'arrivent plus à en sortir. Les produits chimiques tels que les PCB sont présents dans la graisse des animaux, des études menées outre-atlantique ont montré qu'ils peuvent provoquer une défaillance immunitaire, de la stérilité, une malformation de l'embryon et un avortement.

Les animaux protégés en France

L'orque ou épaulard (Orcinus orca ) vit dans tous les océans et la plupart des mers. En France, l'espèce est rare et occasionnelle, on la croise au large lors de mouvements migratoires car aucune population sédentaire n'est à ce jour identifiée. Le plus grand risque qui pèse sur les orques est la pollution par les produits chimiques. Des chercheurs ont montré que si on ne faisait rien pour rendre leur habitat plus sain, les orques auront disparu dans 150 ans. Les orques sont aussi menacées par les filets de pêche. Il arrive souvent qu’ils se prennent dans les filets de pêche modernes et qu’ils se noient, car ils ne peuvent pas remonter vers la surface pour respirer.

Les animaux protégés en France

Le Grand dauphin (Tursiops truncatus) est menacé non seulement par la pollution, mais aussi par les filets de pêche où ils se prennent accidentellement. Au plan mondial, on évalue par exemple à 3000 le nombre de grands dauphins se noyant dans les filets dérivants chaque année.

Les animaux protégés en France

Le Dauphin à long bec (Stenella longirostris) se déplace avec les bancs de thon, dans les mêmes mers, suivant les mêmes parcours, pour finir dans les mêmes filets de pêche que le thon. Les technologies de pêche mises au point au cours des dernières décennies ont permis la capture d'énormes quantités, non seulement de thon, mais aussi de dauphin. Un nouveau type de filet de pêche, la senne coulissante, a propulsé les captures mondiales de thon au chiffre annuel d'environ trois millions de tonnes, ce qui a provoqué simultanément la forte augmentation du taux de mortalité des dauphins.

Les animaux protégés en France

Le Lamantin des Caraibes ou Lamentin d'Amérique (Trichechus manatus) est particulièrement menacé : il a disparu de nombreuses îles des Antilles comme la Martinique ou la Guadeloupe , même si dans ce département, il y a un projet de réintroduction du lamentin en cours de réalisation. Il est encore présent dans de nombreux estuaires de la Guyane et sur une bonne part de la zone littorale. Bien qu'il n'ait aucun prédateur, l'expansion humaine a réduit son habitat dans les marais côtiers et beaucoup d'animaux sont blessés par les hélices des hors-bord. L'ingestion accidentelle de filets et autres accessoires de pêche peut aussi le tuer.

Les animaux protégés en France

Le dugong (Dugong dugon) est une espèce "emblématique" ayant contribué à l’inscription au Patrimoine mondial de l’UNESCO des "Lagons de Nouvelle-Calédonie : diversité récifale et écosystèmes associés", en raison du nombre encore important d’individus fréquentant ces eaux.Deux campagnes de survols aériens menées en 2003 et 2008 dans le cadre du programme ZONECO en Nouvelle-Calédonie ont permis d’estimer la population entre 1 000 et 2 000 animaux, soit une des populations les plus importantes à l’échelle mondiale, derrière l’Australie (70 000 dugongs) et les Emirats Arabes Unis (6 000 dugongs).

Plus encore que le lamantin, qui appartient au même ordre des siréniens, cette espèce est menacée. Elle est fréquemment blessée par les hélices des embarcations à moteur et parfois chassée pour sa viande. Ses habitats côtiers sont en réduction, en particulier du fait du tourisme, de la pollution et de l'urbanisation des côtes.

Les animaux protégés en France

Les amphibiens et reptiles protégés sur l'ensemble du territoire national :

I. - Sont interdits, sur tout le territoire métropolitain et en tout temps, la destruction ou l'enlèvement des oeufs et des nids, la destruction, la mutilation, la capture ou l'enlèvement, la perturbation intentionnelle des animaux dans le milieu naturel.
II. - Sont interdites sur les parties du territoire métropolitain où l'espèce est présente ainsi que dans l'aire de déplacement naturel des noyaux de populations existants, la destruction, l'altération ou la dégradation des sites de reproduction et des aires de repos des animaux. Ces interdictions s'appliquent aux éléments physiques ou biologiques réputés nécessaires à la reproduction ou au repos de l'espèce considérée, aussi longtemps qu'ils sont effectivement utilisés ou utilisables au cours des cycles successifs de reproduction ou de repos de cette espèce et pour autant que la destruction, l'altération ou la dégradation remette en cause le bon accomplissement de ces cycles biologiques.
III. - Sont interdits, sur tout le territoire national et en tout temps, la détention, le transport, la naturalisation, le colportage, la mise en vente, la vente ou l'achat, l'utilisation, commerciale ou non, des spécimens prélevés 

Les amphibiens sont d’une utilité écologique reconnue (grands consommateurs d’insectes) et ils sont protégés par la loi. Pourtant, une espèce sur cinq risque de disparaître de France métropolitaine selon la dernière liste rouge des espèces menacées. Sans une prise de conscience de nos concitoyens et des pouvoirs publics, ces chiffres pourraient doubler dans les années à venir. Les facteurs de déclin des amphibiens sont divers et l’homme en est bien souvent responsable :

  • pollutions des eaux, des sols, de l’atmosphère
  • destruction et modifications de leurs habitats,
  • mortalité sur les routes, braconnage …

 

Grenouille verte (Rana esculenta)

Les animaux protégés en France

Grenouille rieuse (Pelophylax ridibundus)

Les animaux protégés en France

Grenouille rousse (Rana temporaria)

Les animaux protégés en France

Crapaud commun (Bufo bufo)

Comme la plupart des amphibiens, la destruction et l'assèchement des marais ainsi que les pesticides constituent une menace pour l'espèce. Beaucoup de Crapauds communs sont écrasés sur les routes en rejoignant leur zone de reproduction. L'installation de barrières temporaires ou de crapauducs est recommandée pour protéger cet amphibien.

Les animaux protégés en France

Triton alpestre (Triturus alpestris)

Le triton alpestre est vulnérable aux pesticides et à la pollution des eaux douces. La destruction des petits plans d'eau naturels et l'ajout de poissons prédateurs (poissons rouges, carpes) ou de canards dans les étangs et bassins restants limitent sa reproduction.

Les animaux protégés en France

Triton ponctué (Triturus vulgaris)

Les animaux protégés en France

La Couleuvre vipérine (Natrix maura) est indirectement menacée par la pollution de l'eau qui fait décroître les populations de proies potentielles (poissons, amphibiens). Par ailleurs, à cause de sa ressemblance avec la vipère aspic, ce serpent est souvent tué par des personnes ignorantes croyant tuer une vipère, bien que cette couleuvre soit inoffensive et protégée.

Les animaux protégés en France

La couleuvre à collier (Natrix natrix) est la couleuvre la plus commune, elle est présente dans toute la France. Elle est semi-aquatique, c'est à dire qu'elle vit à proximité de l'eau, pouvant nager, et plonger dans celle-ci.

A l’image des autres reptiles, la couleuvre à collier est particulièrement menacée par la destruction et le morcellement de ses biotopes. Les berges artificielles abruptes le long des rivières et l’aménagement des plans d’eau (réduction de franges de végétation aquatique, installations «loisirs»….) nuisent à la survie de l’espèce. Les infrastructures routières et ferroviaires sont également responsables de la mort d'individus. La couleuvre à collier est inoffensive, toutefois les préjugés conduisent l’homme, encore aujourd’hui, à des destructions directes notamment en bordure de plans d’eau de loisir ou à vocation piscicole.

Les animaux protégés en France

La couleuvre à échelons (Rhinechis scalaris) 

Les animaux protégés en France

La vipère péliade (Vipera berus ). Malgré sa grande aire de répartition, l’espèce est menacée de disparition dans l’ouest de l’Europe. Les persécutions passées (destructions massives à la  fin du 19ème siècle) et présentes, ont contribué au déclin des populations de même que les prélèvements des terrariophiles. Comme pour la plupart des reptiles, l’impact de la fragmentation de son habitat liée aux activités humaines est considérable. 

Les animaux protégés en France

La Cistude d'Europe (Emys orbicularis), encore appellée, Tortue des marais ou Tortue de Brenne. est intégralement protégée en France mais dans certaines aires de sa répartition ses effectifs diminuent fortement. Autrefois cette tortue était très commune en Europe, mais son déclin est dû à deux principaux facteurs:

  • Sa consommation par les populations (jusqu'au début du XIXe siècle dans le sud de la France).
  • La pollution et les activités humaines, la principale cause de la diminution des populations de cistudes: La canalisation, bétonnage et pollution des cours d'eau abîment les biotopes de la cistude et les incendies également la menacent.

La cistude pourrait souffrir aussi en France d'une concurrence sur sa niche écologique due à la

tortue de Floride (Trachemys scripta elegans) et de la tortue hargneuse (Chelydra serpentina).

Néanmoins, aucune étude n'a pour l'instant permis de mettre en évidence la compétition entre ces deux espèces.

Les animaux protégés en France

La Tortue d'Hermann (Testudo hermanni) ou tortue des maures est la seule tortue terrestre de France elle est présente dans le département du Var , principalement dans la plaine et le massif des Maures, et en Corse.

Cette tortue a pour principaux ennemis :

  • la dégradation et la disparition de son habitat ;
  • l'extension des cultures agricoles (surtout vignes) et l'urbanisation à outrance ;
  • les véhicules motorisés ou pas (routes nationales et départementales, chemins forestiers) ;
  • les incendies annuels dans le Massif des Maures, Estérel... ;
  • les rotobroyeurs utilisés préventivement contre les incendies par les propriétaires de terrain ou certaines municipalités, mais souvent sans aucun respect pour la faune présente ;
  • les chiens, les chiens errants et les chiens domestiques ;
  • le trafic et le prélèvement d'individus par les touristes et par les habitants ;
  • le relâcher d'individus par des acheteurs dépassionnés et par les habitants ;
  • l'élevage mal géré ou mal encadré :
  • la malfaisance humaine ;
  • la méconnaissance des besoins d'une tortue.
Les animaux protégés en France

La tortue mauresque appelée également Tortue grecque (Testudo graeca) en référence au dessin "en frise grecque" de sa carapace et non à son origine, est originaire de l'est de la Méditerranée, depuis le sud de l'Espagne jusqu'en Afghanistan, en passant par l'Afrique du nord, la Grèce, la Turquie et le Moyen- Orient. La Tortue mauresque a longtemps été importée en France pour la consommation humaine et comme animal de compagnie d'où son nom usuel de "Tortue de jardin". Elle a donc été vendue tant dans les poissonneries que dans les graineteries-animaleries. Espèce introduite, elle a pourtant été inscrite le 12 mai 1979 sur la liste des Amphibiens et Reptiles protégés sur l'ensemble du territoire français.

Les animaux protégés en France

Le Lézard des murailles (Podarcis muralis) habite les vieux murs, les tas de pierres, les rochers, les carrières, les terrils, les souches et apprécie spécialement les rails ou les quais de gares peu fréquentés. Ce lézard est beaucoup plus urbain que les autres espèces. Comme de nombreuses espèces d'animaux à sang froid, il est sensible outre à la destruction de ses habitats, aux incendies de forêts, à de nombreux pesticides (insecticides neurotoxiques notamment) ; directement (mortalité par toxicité aiguë ou chronique), mais aussi indirectement (à la suite de la régression du nombre de ses proies).

Les animaux protégés en France

Le Lézard ocellé (Lacerta lepida) aux couleurs vives fait partie des espèces patrimoniales du Sud de la France. Sa grande taille, en moyenne oscillant entre 55 et 70 cm pour les mâles, son comportement territorial et sa rareté en font en effet un animal tout particulièrement adulé par les collectionneurs et terrariophiles jusqu'au XIXe siècle. Cette espèce est aujourd'hui protégée et sa capture est strictement interdite. Il est en forte régression ces dernières années sur le territoire français et européen. Le Lézard ocellé fait en effet partie des sept espèces de reptiles menacées d'extinction en France, sur les 37 répertoriées en 2009.

Les animaux protégés en France

Les poissons d'eau douce protégés sur l'ensemble du territoire national : 

Sont interdits en tout temps, sur tout le territoire national :

1° La destruction ou l'enlèvement des oeufs ;

2° La destruction, l'altération ou la dégradation des milieux particuliers, et notamment des lieux de reproduction

 

Le Brochet (Esox lucius) est une espèce sensible aux crues et exigeante sur la qualité du milieu. Le brochet régresse dans de nombreux cours d’eau en raison de l’assèchement des zones humides nécessaires à sa reproduction et à la croissance de ses jeunes. Pour assurer sa descendance, il affectionne en effet les prairies inondées, les marais et les bras morts des rivières, où le niveau des eaux se maintient pendant au moins 40 jours consécutifs lors des crues. Or, le drainage agricole et l’arasement des haies entraînent une durée plus courte d’inondations de ces zones humides, et l’endiguement des cours d’eau empêche la connexion des bras annexes avec le lit majeur. De plus, la pollution des eaux, la surpêche, ainsi que la présence de barrages empêchant sa migration de reproduction, contribuent à fragiliser cette espèce.

Les animaux protégés en France

La Loche d'étang (Misgurnus fossilis ) est autochtone dans le nord de la France. Bien qu'elle soit reconnue comme rare en France, sa répartition géographique est très sous estimée car les milieux qu'elle fréquente (fossés, marais, lônes anciennes) ne sont pas pêchés ou inventoriés. Son statut est de fait indéterminé.

Fait remarquable, la loche d'étang, tout comme la loche de rivière en situation anoxique, avale de l'air, et l'oxygène dont elle a besoin est absorbé dans son intestin.

Classement EN (en danger) sur la Liste Rouge des espèces menacées de décembre 2009, en France.

Les animaux protégés en France

L'esturgeon d'Europe (Acipenser sturio) est l'espèce de poisson européen la plus menacée : il ne resterait plus que quelques centaines d'individus. Les causes de sa disparition sont la surpêche, les barrages et la pollution.. Il fait depuis 2007 en France l'objet d'un plan de restauration (avec réintroductions d'alevins). Un projet de plan de restauration européen est également en préparation.

Les animaux protégés en France

L'anguille d'Europe ou anguille commune (Anguilla anguilla) a été longtemps considérée comme nuisible. de ce fait elle est aujourd’hui en forte régression, en France, comme sur l’ensemble de son aire de répartition européenne. Un ensemble de facteurs est à l’origine de cette diminution de la population : surpêche, obstacles à la migration, pollution par les pesticides, dégradation des habitats, parasitisme,…

Les animaux protégés en France

Les animaux de la faune marine protégés sur l'ensemble du territoire national :

Sont interdits sur tout le territoire métropolitain et en tous temps, la destruction, la capture ou l'enlèvement, la naturalisation ou, qu'ils soient vivants ou morts, le transport, le colportage, la mise en vente, la vente ou l'achat de certains animaux de la faune marine.

La Patelle ferrugineuse ou arapède géante (Patella ferruginea) est, est la plus grande patelle de Méditerranée, son diamètre pouvant atteindre jusqu’à 8 cm ! On la reconnaît facilement par sa taille mais aussi par sa coquille marquée de côtes écailleuses, qui est également très épaisse et solide . Décimée par les pêcheurs à pied (elle est utilisée comme appât) et par la pollution, elle ne subsiste plus aujourd’hui qu’en Corse, en Sardaigne. Il s’agit probablement de l’espèce marine la plus menacée de disparition rapide en Méditerranée. En France, elle est protégée et interdite de pêche depuis le 26 novembre 1992. Elle n'y subsiste qu'en Corse et sur les îles d'Hyères (Port-Cros et peut-être quelques individus sur l'île du Levant).

Les animaux protégés en France

La Grande nacre parfois également appelée jambonneau hérissé (Pinna nobilis) est l’un des plus grands coquillages existant dans le monde (elle peut dépasser 1 m de long). Jadis abondante sur le littoral français, elle a été décimée par la pollution, fragilisée par le recul des herbiers à posidonie, par les ancrages et les chalutages, mais aussi par les plongeurs avides de souvenirs originaux, elle est aujourd'hui devenue très rare.

La nacre épineuse parfois également appelée jambonneau rude (Pinna pernula) est un grand bivalve, de 30 cm à 40 cm au maximum qui croît sur les fonds rocheux, à partir d’une anfractuosité ou d’une petite dépression, à des profondeurs variant de la surface à 60 m, souvent dans des zones d’ombre. Rare en Méditerranée, elle est moins menacée en Atlantique. C’est sa ressemblance avec la grande nacre qui a rendu obligatoire cette protection car sinon celle-ci devenait illusoire.

Les animaux protégés en France

La Datte de mer (Lithophaga lithophaga) ou moule perforeuse est une moule à la coquille allongée de couleur brune qui vit principalement dans la zone battue par les vagues, au cœur de la roche calcaire dans laquelle elle creuse des galeries. Elle se vendait jadis sur les marchés provençaux au prix du caviar. La méthode de pêche utilisée (dynamite ou marteau-piqueur sous-marin) provoquait de sérieux dommages aux peuplements des substrats rocheux. L’espèce est aujourd’hui très rare dans plusieurs régions de Méditerranée.

La Grande cigale de mer (Scyllarides latus) est un crustacé pouvant la taille de 50 cm et peser plus du kilo. On peut la trouver à toutes profondeurs, de 2 à 3 mètres de fond jusqu'à 100 mètres, toujours dans des anfractuosités.Espèce recherchée pour sa chair délicate, la grande cigale a fait l’objet d’une pêche intensive de la part des plongeurs, qu’ils soient en apnée ou en scaphandre .Aujourd'hui, la grande cigale se fait très rare, c'est une espèce protégée en voie de disparition

Les animaux protégés en France

L'Oursin diadème de méditerranée ou oursin à longs piquants (Centrostephanus longispinus) est naturellement peu communs dans les eaux française. Les oursins diadèmes existants étaient menacés par les prélèvements des plongeurs (pour la décoration), mais aussi par la capture accidentelle lors de chalutages et à cause de la baisse de la qualité des eaux (pollution). De ce fait, cet oursin a été classé comme espèce protégée et son ramassage est désormais interdit.

Les animaux protégés en France

Si vous avez aimé cet article, peut être aimerez vous aussi : 

Les oiseaux protégés en France

Animaux en danger

«Tant que les hommes massacreront les animaux, ils s'entre-tueront. Celui qui sème le meurtre et la douleur ne peut récolter la joie et l'amour.»

Confucius

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Nature
commenter cet article

commentaires

Dina 12/11/2016 08:48

Superbe article, bravo !

Guillaume 25/08/2016 13:00

Trop de gitans qui ne respectent pas et mangent les herissons et les lapins des parcs comme dans le parc de creteil de pointe du lac ou on voit le cadavre des herissons avec du charbon sur le côté faudrait faire quelque chose .

jardindurieu 28/02/2016 07:10

très bel article fort bien illustré. les mentalités ont malheureusement beaucoup de mal à changer.

Présentation

  • : Le blog de Dehondt Christophe et de Desmets Corinne
  • : Essentiellement des articles et photos sur la famille et sur notre passion commune que sont la plongée et les voyages!!
  • Contact

Copyright : www.dehondt-desmets.fr ©
Sauf mention contraire, toutes les photos sont notre propriété, et nous vous demandons de ne pas les re-publier sous quelque forme que ce soit. Merci de nous contacter pour obtenir une autorisation écrite si vous voulez utiliser nos photos. (Art. L335-2 du Code de la Propriété intellectuelle)

 

Recherche

Articles Récents

  • Pudu, qui es tu ?
    Endémique d'Amérique du Sud et principalement de la cordillère des Andes, le Pudu est le plus petit cervidé de la planète et aussi l'un des plus rare, en raison de sa localisation géographique extrême. On distingue deux espèces de Pudu : Le Pudu du Nord...
  • Les animaux exotiques introduits en France et leur impact
    L'introduction d'espèces exotiques hors de leur aire de distribution est désormais considérée comme l'une des plus grandes menaces pour la santé écologique et économique de la planète. Certaines espèces introduites deviennent envahissantes et détruisent...
  • Les oiseaux exotiques introduits en France et leur impact
    Depuis la fin des années 1960, des espèces d’oiseaux allochtones (c’est-à-dire non originaires de notre pays) se sont implantées en France, comme dans d’autres pays d’Europe, toujours en grande partie à cause de l’homme. Le problème majeur avec les espèces...
  • Le Bouquetin des Alpes
    Le Bouquetin des Alpes (Capra ibex) est un mammifère de l'ordre des artiodactyles (ongulés herbivore possédant un nombre pair de doigts). Il appartient à la famille des Bovidés, comme la chèvre domestique et le chamois et à la sous-famille des Caprinés....
  • Glouton qui es tu ?
    Le glouton (Gulo gulo) également appelé carcajou au Canada, est l’un des carnivores le plus mal connu au monde. Au premier regard on pourrait le prendre pour un jeune ours. En fait le glouton appartient au même groupe zoologique que le furet, la belette...
  • Les Animaux susceptibles d'être classés nuisibles en France
    Renards, fouines, martres, belettes, putois, corbeaux freux, corneilles noires, geais, pies bavardes, pigeons ramiers… Ils sont 12 mammifères et 6 oiseaux à être classés «nuisibles» en France. Ce sordide classement autorise les chasseurs, éleveurs, agriculteurs,...
  • 8 ans ça se fête !
    Aujourd'hui le blog fête ses huit années d'existence et voici ce qu'on pouvait lire sur notre page " Statistiques " : Total depuis la création du blog : 164 204 visiteurs uniques / 258 697 pages vues Progression sur une année (du 09/04/2015 au 09/04/2016)...
  • Les oiseaux de notre jardin : Le geai des chênes
    Le geai des chênes (Garrulus glandarius) est un passereau de la famille des corvidés comme les corbeaux et les pies avec qui il partage leurs habitudes de prédateurs et d'intelligence. En hiver, c'est un hôte régulier de notre jardin et sa présence ne...
  • La Faune Marine des îles Galápagos
    Les îles Galápagos, patrimoine mondial de l'UNESCO depuis 1978, s’étendent sur plus de 45.000 km² dont 97% sont protégés par un parc national. Constitué de 48 îles et de rochers volcaniques, les Galápagos sont une destination de plongée de renommée internationale...
  • La Faune des îles Galápagos
    Les îles Galápagos abritent une faune et une flore venues du continent sud-américain il y a des millions d’années. On pense que les animaux et les plantes sont arrivés de trois façons : Par flottaison libre sur la mer ou sur un radeau naturel, par transport,...

Catégories