Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
5 août 2012 7 05 /08 /août /2012 16:00

    Titre

Animal mythique, et quasi mythologique, de la Méditerranée, la murène a une place à part dans le coeur des plongeurs. Fascinante , inquiétante, parfois agressive, le sentiment qu'elle inspire ne laisse jamais indifférent...

065-border

  Féroce, amicale, répugnante, fascinante, la murène est tout cela à la fois.

Malgré sa forme serpentiforme, la murène de Méditerranée (Muranea helena) est bien un poisson et non un reptile ! Elle appartient à la famille des murènidés (Muraenidae) qui compte environ 200 espèces réparties dans 15 genres.

dsc 9161-border

Malgré son allure qui la fait ressembler à un serpent la murène est un poisson.

On trouve souvent une origine fantaisiste de son nom se référant à un riche Romain,  Licionius Murena, qui aurait possédé  d'immenses bassins dans lesquels vivaient des murènes apprivoisées qui venaient manger dans sa main. Selon cette légende, il y jetait les esclaves peu obéissants, d'où la mauvaise réputation de l'animal. Il devait probablement  s'agir d'anguilles que les romains conservaient dans des viviers mais les légendes ont la peau dure!

dsc 9136-border

La murène de Méditerranée peut mesurer jusqu'à 150 cm de long et peser 6kg.

Son corps est allongé, serpentiforme, sa tête pointue est massive avec une bouche large, Les narines forment des tubes bien visibles au dessus de la mâchoire supérieure.

Chez les individus adultes, observe une zone de peau « chiffonnée » au dessus des yeux.

26072007-dsc 6228-border26072007-dsc 6230-borderdsc 6232-border

Muranea helena la plus belle "gueule" des fonds côtiers de la méditerranée

 21072011-dsc 6368-border

La murène adulte présente des replis de peau caractéristique au dessus des yeux, bien visibles ici.

21072011-dsc 6367-border

La murène ne voit pas très bien mais elle possède un excellent odorat

21072011-dsc 6346-border

Sur cette photo, on voit nettement les narines tubulaires et les pores sensoriels qui permettent à la murène de détecter avec précision les déplacements des proies. 

08072012-dsc 8746-border

  Ici on voit bien l'orifice branchial, la murène est un poisson!

La nageoire dorsale parcourt tout le dos de la murène et englobe la nageoire caudale.

Il n'y a ni nageoire pectorale ni nageoire ventrale.

dsc 9158-border

La murène de Méditerranée se déplace tel un serpent. Une unique nageoire dorsale parcourt tout son corps.

La murène de Méditerranée vit dans les anfractuosités des roches ou les épaves, depuis la surface jusqu'à une centaine de mètres de profondeur. Pendant la journée la murène passe son temps à l'intérieur de son trou qu'elle peut conserver durant de nombreuse années.

Sa durée de vie serait supérieure à 10 ans.

12072012-dsc 9203-border

La murène vit dans les anfractuosités des rochers, elle peut partager son abri avec d'autres poissons

Ici des Barbiers communs (Anthias anthias)

La murène de Méditerranée est territoriale et vit isolée mais parfois on peut rencontrer  des individus vivant en groupe.

23072011-dsc 6463-border

2 murènes partagent le même trou.

dsc 9131-border

La murène de Méditerranée est de couleur brune à noire avec des taches blanches à jaunes. Sa peau est lisse, épaisse, dépourvues d'écailles mais recouverte d'un mucus protecteur et facilitant les déplacements.

dsc 4332-border

La livrée de la murène de Méditerranée est de toute beauté.

dsc 9568-border

Murène blessée, l'aspect circulaire de la plaie évoque une morsure probablement due à un autre congénère..

La bouche de la murène est caractéristique à son espèce. En effet, sa bouche est fendue jusqu'à l'arrière de son oeil ce qui lui permet de pouvoir ouvrir la bouche à plus de 90 degrés.

ret2-border

La murène possède une gueule impressionante...

dsc 8728-border

Le sourire de la murène..

Dés qu'elle ouvre la bouche, on peut voir distinctement ses nombreuses dents ainsi que ses crocs recourbés vers l'intérieur. Contrairement à ce que pensent certains, la murène n'est pas venimeuse mais sa morsure est dangereuse, car la salive contient des sécrétions à action digestive, hémolytique et neurotoxique. De plus, il y a surinfection due aux souillures alimentaires inter dentaires en putréfaction qui ralentit la cicatrisation.

 dsc_7140-border-copie-1.jpg

La murène n'est pas agressive. elle serait  plutôt craintive.

Elle n'attaquera que pour se défendre si elle se sent menacée.

23072011-dsc 6474-borderdsc 9138-border23072011-dsc 6442-border

dsc 9143-border

26072011-dsc 6563-border

26072011-dsc 6584-border

La murène est une vedette du monde sous-marin, sa rencontre est toujours appréciée et assure le succès d'un bon cliché.

La murène est parfois confondue avec le congre (Conger conger). Les  différences sont pourtant importantes. Le congre est de couleur grisâtre et présente une tête beaucoup plus allongée ainsi qu'une mâchoire aux lèvres épaisses caractéristiques.

Le congre est beaucoup plus imposant que la murène. Il peut mesurer jusque 3 m de long et peser au maximum 110 Kg !

dsc_7841-border.jpg

On confond parfois congre et murène, les différences sont pourtant importantes...

Dans la journée  la murène reste au fond de sa cachette, faille ou recoin d'épave. Mauvaise nageuse, elle chasse en général à l'affût dans son repaire en attendant qu'une proie passe à proximité. 

28072011-dsc_6789-border.jpg

 Une murène à l'affût d'une proie...

Ce n'est qu'en fin d'après midi qu'elle commence à chasser en pleine eau . Aidée par un odorat très développé elle recherche sa proie, des poissons, des crustacés mais aussi des cadavres ou des animaux blessés.

 dsc 9186-border

Une murène  en chasse . Le mérou et le denti n'ont rien à craindre, ce ne sont pas ses proies habituelles.

La murène a également un goût marqué pour les céphalopodes et tout particulièrement le  poulpe. Les longues dents obliques, une fois plantées dans la proie, lui interdisent tout espoir de fuite. Lorsque le poulpe est trop gros, on rapporte que la murène utilise une technique bien à elle : elle commence par happer l'un des tentacules du poulpe puis elle tord son corps pour former un noeud près de sa queue. Elle fait alors remonter le noeud jusqu'à sa tête et au moment propice, la projette en arrière d'une brusque détente , arrachant ainsi le bras du céphalopode

dsc 9529-border

Le tentacule arraché de ce poulpe résulte probablement d'une rencontre avec une murène affamée..

La murène est assez commune en Méditerranée. Elle se reproduit facilement.

  Au moment de la reproduction, entre juin et septembre, les femelles murènes pondent une grande quantité d'oeufs.On pense que la ponte a lieu prés des côtes, en hiver.Les oeufs relativement gros, d'environ 5mm de diamètre, son ensuite fécondés après la ponte Après l'éclosion de ces oeufs , on découvre des larves mesurant quelques centimètres. Ces larves sont  aplaties, transparentes de forme ovale et allongée. On les nomme les leptocéphales. Les larves vont dériver au gré des courants et mettront deux ans pour devenir des murènes adultes.

dsc 9162-border 

Autres espèces de murène:

On entend dire parfois que les murènes sont laides. Pourtant la diversité de leur livrée est parfois digne des plus beaux  tissus imprimés : tachetée, tatouée, frangée, zébrée....Elle savent aussi déployer une large palette de couleurs brun-chocolat, blanc cassé, noir, jaune sable et même bleu écarlate. Quand à leur taille, celle ci peut varier de 25 centimètres, comme pour la murène ruban , à près de 3 mètres pour la murène javanaise !

gymnothorax javanicus prof-15m maldives fevrier 2005 c.de

La murène javanaise (Gymnothorax javanicus) ou murène géante est la plus grande murène connue. Elle peut mesurer jusqu'à trois mètres de long et peser plus de 30kg. Elle habite les récifs coralliens de l'Indo-Pacifique et de la Mer Rouge. Maldives 2005

dsc 0015-border

La murène léopard (Gymnothorax favagineus) peut atteindre 3m (2m le plus souvent) et peser 18 kg. Bali 2010

dsc_1982-border.jpg

La murène verte (Gymnothorax funebris) peut atteindre 2, 30 m de long (1,50 m le plus souvent). Aquarium d'Amneville (57)

blog-dehondt---desmets---c---2014-5964-border.jpg

La murène chocolat (Gymnothorax unicolor) estune espèce assez rare. Elle est  présente dans toute la Méditerranée, ainsi qu'en Atlantique Est, depuis le sud du Portugal jusqu'au Cap Vert, en incluant Madère, les Açores et les Canaries.Sa taille moyenne est de 80 cm, avec un maximum de 1,10 m. Ténérife 2008. 

_dsc5949-border.jpg

Murène tigre ( Enchelycore anatina).Ténérife 2008.

muraena augusti - murène noire dsc5938-border

Murène noire (Muraena augusti) .Ténérife 2008

20042006-dsc 8177-border

Murène à nageoire rayée ( Gymnothorax zonipecis). Philippines 2006

04032007-dsc 5826-border

La murène étoilée (Echidna nebulosa). Mozambique 2007

dsc 0158-border

Murène frangée (Gtmnothorax fimbriatus).Thaïlande 2010

02032007-dsc 5571-border

Murène à bouche jaune ( Gymnothorax nudivomer). Mozambique 2007

23042006-dsc 8760-border

Murène à oeil blanc (Gymnothorax thyrsoideus). Philippines 2006

gymnothoraxgriseus_avril2008_marsashagra_egypte_pr-copie-2.jpg

Murène tatouée (Siderea grisea). Egypte 2008

dsc 5052ret-border

Murène à ruban (Rhinomuraena quaesita). Bali 2010. 

Murène lentigineuse (Muraena lentigines). Galápagos 2016.

Nettoyage service compris: 

La murène a des amis fidèles, elle entretient une relation commensale avec des petites crevettes ou des poissons labres appelés "nettoyeurs". Ces hôtes pénètrent dans sa bouche, et telle une brosse à dent vivante, la débarrassent des parasites et déchets encombrant tout en se nourrissant.

blog-dehondt---desmets---c---2014-4439-border.jpg

On voit souvent la murène de Méditerranée en compagnie de Lysmata seticauda , la crevette barbier de Méditerranée.

dsc 0362-border 

  Une Murène géante (Gymnothorax javanicus)  se fait toiletter par un petit labre nettoyeur (Labroides dimidiatus).

dsc 5433 ret-border

Une murène marbrée ( Gymnothorax flavimarginatus) est en train de se faire déparasiter par une  crevette nettoyeuse : La Crevette à ligne blanche (Lysmata amboinensis). 

dsc 5612-border

Une  murène léopard (Gymnothorax favagineus) cohabite avec des Grandes crevettes nettoyeuses (Stenopus hispidus) qui la débarasse des parasites et des lambeaux de peau qui la gêne.

dsc 5613 ret-border

 

"Homme libre, toujours tu chérira la mer..."

Charles BAUDELAIRE (1821-1867)

 

Vous voulez tout savoir sur la murène de Méditerranée? Consultez sa fiche sur le site DORIS de la FFESSM en cliquant ici

 

 

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut être aussi:

Le mérou brun de Méditerranée

Le poulpe de Méditerranée

La faune sous marine des îles Medes

Partager cet article

Repost0

commentaires

Gleize 09/05/2019 11:31

Très belles photos et commentaires seul ennui ce sont les fautes d'orthographe que j'ai dû constater.

Alexandra 22/06/2018 08:10

Merci pour toutes ces infos, tres jolies photos .
Amoureuses des murènes depuis longtemps, je conseille aux autres amoureux , de plonger à Maurice avec Hugues Vitry. Vous pourrez alors rencontrer ces protégées : javanaise et léopard ...
Et quel joie immense de les voir arriver en pleine eau et les caresser . Un moment unique

Loridon Gérard 29/04/2018 11:16

Très beau site où j'ai trouvé ce que je cherchais sur la morsure de la Murène. Ce qui correspond très bien et qui dément la légende de la murène se voulant venimeuse comme un serpent.
je suis en cours d'écriture d'un livre sur mes aventures de scaphandrier et j'ai justement une page où ce type d'accident s'est produit. sans suite fâcheuse d'ailleurs. Merci donc.

Batrachat 07/08/2016 17:42

Bonjour. En préparant une présentation, je retombe sur votre site, et sur la belle qualité. Un mot un peu personnel : je n'ai jamais été mordu par une murène ni fait quoique ce soit pour cela advienne. C'est arrivé à quelques amis plongeurs : pour les uns, probablement du fait d'un geste d'intimidation, cela ressemblait à un pincement de bec de canard, pour d'autres il y avait un saignement, mais aucune infection. Celle ci existe probablement, mais n'apparaît pas comme ultra-fréquente et n'a jamais concerné les plongeurs que j'ai croisé.

CARULLA 22/04/2015 11:35

Très belle réalisation qui reflète l'histoire de la murène.
Je suis originaire d'Algérie(ORAN).Dans les années 1950 à 1957,je pratiquais la chasse sous-marine.
J'ai été confronté à voir des murènes au cours de mes nombreuses plongées.
Je connais très bien cet animal mystérieux.
Je pourrais vous donner quelques anecdotes.
Si cela vous intéresse.
Amicalement
Jean Claude

Thierry 29/06/2014 10:35

De superbes photos pour ce reportage, dont je me suis documenté suite à la rencontre de ce poisson tout juste hier sur la côte entre saint jean cap ferrât et Beaulieu, près de Nice. J'étais étonné
de rencontrer 2 murennes à seulement 2 mètres de fond dans un sol rocailleux ou elles pouvaient de faufiler dans les inters tisses. Petites 50 cm et se confondant avec le milieu avec des tâches
beige clair et foncées, style tenue de camouflage GI en afghanistan. Ce n'était pas l'image que j'avais des murennes de méditerranée plus sombres. D'autres espèces plus tropicales colonisent-elles
nos côtes méditerranéennes ? - magnifique blog de qualité

desmets fred et elise 06/08/2012 10:10

bravo !
très belles photos et reportage très complet et .....impressionnant (Corinne n'a pas froid aux yeux ....)
bises
fred, elise and co

Présentation

  • : Le blog de Dehondt Christophe et de Desmets Corinne
  • : Essentiellement des articles et photos sur la famille et sur nos passions communes que sont la nature, les animaux, la plongée et les voyages !!
  • Contact

  • DEHONDT Christophe

Copyright : www.dehondt-desmets.fr ©
Sauf mention contraire, toutes les photos sont notre propriété, et nous vous demandons de ne pas les re-publier sous quelque forme que ce soit. Merci de nous contacter pour obtenir une autorisation écrite si vous voulez utiliser nos photos. (Art. L335-2 du Code de la Propriété intellectuelle)

 

Recherche

Articles Récents

  • Cerf de Bactriane, qui es-tu ?
    Le cerf de Bactriane ou cerf de Boukhara (Cervus elaphus bactrianus) est une sous-espèce proche mais plus primitive du cerf élaphe que l'on trouve dans nos contrées et l'une des plus menacées de disparition. Il a été décrit par le mammalogiste britannique,...
  • Cerf huppé, qui es-tu ?
    Le cerf huppé ou élaphode de Chine (Elaphodus cephalophus) est considéré comme l'un des cervidés les plus petits et les plus primitifs vivant au monde. Il est seul représentant du genre Elaphodus qui fut décrit, en 1872, par le zoologiste français Henri...
  • Le Mouflon méditerranéen
    Le Mouflon méditerranéen (ovis gmelini musimomx ovis sp.) appelé également, mouflon européen ou mouflon des Alpes est une forme dérivée et abâtardie du mouflon de Corse (Ovis ammon musimon) considéré comme un descendant du mouflon d’Asie mineure (Ovis...
  • Les statistiques du blog dehondt-desmets.fr
    2020 À la faveur du confinement, le nombre de visite sur notre blog a augmenté de façon très significative. En effet, au mois d'avril 2020, nous avons totalisé 28782 visiteurs uniques* ! Voici donc une nouvelle barre à franchir et nous comptons sur vous...
  • Le Diable de Tasmanie
    Le Diable de Tasmanie est le plus grand marsupial carnivore d'Australie depuis la disparition du tigre de Tasmanie. Bien loin du personnage de Taz dans les Looney Tunes, cet animal endémique au pelage noir et blanc, véritable emblème de l'île, a plutôt...
  • Le Marabout d'Afrique
    Le Marabout d’Afrique ou Cigogne à sac (Leptoptilos crumenifer) est souvent considéré comme l’un des animaux les plus laids de la planète. Énorme, chauve, disgracieux, pourvu d'un bec imposant, sont les quatre qualificatifs qui le caractérisent le mieux....
  • Le Bec-en-sabot du Nil
    Le Bec-en-sabot du Nil (Balaeniceps rex) ou shoebill pour les Anglais, ou Abu-Markub (Père de la babouche) pour les Arabes du Soudan, est une espèce d'oiseau qui semble, de par son esthétique, sortir directement de la préhistoire. Il appartient à l’ordre...
  • Le Poulpe de Méditerranée
    Le poulpe, plus communément appelé pieuvre, a fait couler beaucoup d'encre en particulier sous la plume romanesque de Victor Hugo. Animal mythique, les marins et les scaphandriers lui attribuaient des capacités extraordinaires et des dimensions gigantesques....
  • Cerf Sambar, qui es-tu ?
    Le cerf Sambar (Rusa unicolor) est le troisième plus grand cervidé au monde, derrière l’élan et le wapiti. Il est parfois aussi appelé élan de Ceylan en raison de sa masse et de sa robe sombre ou encore Cerf d'Aristote. Sa répartition géographique couvre...
  • Cerf de Thorold, qui es-tu ?
    Le cerf de Thorold (Przewalskium albirostris) est une espèce endémique du plateau tibétain situé en Chine. Bien que l'espèce a été découverte et nommée par Przhevalsky en 1883, WG Thorold a décrit plus tard le même cerf, ne sachant pas qu'il était déjà...