Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
27 février 2015 5 27 /02 /février /2015 18:59

Les Cervidés forment une famille de mammifères ruminants présentant un nombre pair de doigts (Artiodactyle), qui comprend entre autres les cerfs, les chevreuils, les rennes, les élans et les daims mais aussi des espèces moins connues comme les pudus, les hydropotes ou les muntjacs.

La particularité des Cervidés est de porter des bois, des organes osseux caducs présents sur la tête des mâles. Il existe toutefois quelques exceptions:

  • chez le renne, les deux sexes portent des bois;

  • chez l'hydropote, les bois sont absents et chez le pudu ils sont à l'état de vestiges.

Les Cervidés se retrouvent dans une grande variété d'habitat, allant de la toundra artique et du Groenland aux forêts tropicales. Ils se répartissent en Europe, en Amérique, en Afrique du nord et surtout en Asie où ils vivent à l'état sauvage ainsi que dans de nombreux zoos et parcs animaliers.

La famille des Cervidés comprend 16 genres répartis en quatre sous-familles :

  • Sous-famille des Capreolinae comprenant 20 espèces, 9 genres, 132 sous-espèces

  • Sous-famille des Cervinae comprenant 17 espèces, 4 genres, 69 sous-espèces

  • Sous-famille des Hydropotinae comprenant 1 espèce, 1 genre, 2 sous-espèces

  • Sous-famille des Muntiacinae comprenant 9 espèces, 2 genres, 22 sous-espèces.

Les Capreolinae 

Genre Capreolus

Le Chevreuil (Capreolus capreolus) est le plus petit représentant des cervidés européens. Il est fin, sa hauteur au garrot ne dépasse pas 80 cm, il pèse de 15 à 35 kg. Le mâle que l’on appelle “brocard” porte des bois plutôt droits et courts. La femelle, un peu plus petite que le mâle, est nommée chevrette.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Alces

L'Élan d'Amérique (Alces alces americana ) est appelé Orignal par les Canadiens Français. Cet animal, dont les bois sont aplatis en éventail, est le plus grand des cervidés actuels. Un mâle mesure près de trois mètres de long pour une hauteur au garrot dépassant les deux mètres. Contrairement aux autres cervidés, les élans sont généralement solitaires, seul le manque de nourriture l'hiver les obligent parfois à cohabiter. En été, ne pouvant se passer d'eau, ils vivent près des lacs et des marais où ils passent de longues heures à se rafraîchir (ils supportent difficilement une température supérieure à 10 °C), s'abreuver et se nourrir de plantes aquatiques. 

 

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

L' Élan d'Eurasie (Alces alces alces) est plus petit que son homologue américain, il peut peser au maximum 350 kg. Ce cervidé habitait nos régions jusqu’à la fin du Moyen-âge. Les derniers individus français auraient été tués en baie de Seine et en Alsace aux alentours du XIème siècle. Chassé de ses territoires par l’expansion des sociétés agricoles, l’élan comme le reste des grands mammifères européens a trouvé refuge dans le nord et l’est de notre continent. Il reste bien présent en Scandinavie et en Russie, en général dans les espaces délaissés par l’homme.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Odocoileus hemonius


Le Cerf de Virginie (Odocoileus virginianus), couramment appelé Biche des palétuviers en Guyane et Chevreuil au Québec et dans les régions canadiennes francophones, est un cervidé originaire d'Amérique (du Canada au Brésil), il a été introduit dans de nombreux autres pays tels que la Finlande, l'ancienne Tchécoslovaquie ou encore la Nouvelle-Zélande. Le cerf de Virginie est l'un des grands mammifères les plus communs de l'Amérique. A ce jour, 38 sous-espèces ont été décrites.

 

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Pudu

Le genre Pudu natif d'Amérique du Sud, regroupe les plus petits membres de la famille des cervidés: 46 cm maximum au garrot pour un poids de 13kg !

Il existe deux espèces de pudus :

Le Pudu du Nord (Pudu mephistophiles) ou Pudu équatorien Colombie, Équateur, Pérou, nord du Chili ;

Le Pudu du Sud (Pudu puda) ou Pudu commun ou Pudu du Chili : sud du Chili, sud-ouest de l'Argentine.

Les pudus sont de couleur fauve et leurs bois, non ramifiés, ne mesurent pas plus de 10 cm. Timides et plutôt solitaire, les pudus sont difficiles à apercevoir. Les femelles ne font qu’un petit à la fois, d’ à peine 400g qui naît entre novembre et février. 

Les deux espèces de pudus sont menacées de disparition à cause de la destruction de leur habitat, de la concurrence d'espèces introduites et de la chasse.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Rangifer

 Rangifer tarandus, appelé Renne en Europe et Caribou au Canada, est un cervidé des régions arctiques et subarctiques de l'Europe, de l'Asie et de l'Amérique du Nord. Les plus grandes hardes de caribous sauvages se trouvent en Alaska et dans le nord du Québec et du Labrador. Le renne a été domestiqué, notamment dans le Nord de l'Europe et en Sibérie où il sert d'animal de trait, de bât et de course.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Les cervinae

Genre axis

Le Cerf Axis (Axis axis) appelé Chital en Inde, est l'espèce de Cervidé la plus répandue dans ce pays où il vit dans les régions boisées et les prairies en lisière des forêts. On le rencontre également dans de nombreux parcs animalier un peu partout dans le monde. C'est un cerf de taille moyenne d'environ un mètre au garrot pour un poids ne dépassant généralement pas 100 kg. Son pelage brun roussâtre est constellée de taches blanches comme celui du daim avec lequel il est parfois confondu même si la forme de leurs bois permet de les différencier aisément. La période du rut, de même que celle de la chute des bois, peut intervenir pratiquement en toutes saisons en fonction de la région et des conditions climatiques.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le cerf Cochon (Axis porcinus) est une petite espèce de cervidés dont l'habitat s'étend du Pakistan au sud-est asiatique. Il a également été introduit par les Européens en Australie. Son nom provient de son aspect trapu et de sa façon de se déplacer, le plus souvent tête baissée à la manière d'un cochon sauvage.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Cervus

Le Wapiti (Cervus canadensis) est, après l’élan, le plus grand des Cervidés. Il a longtemps été considéré comme la plus grande des sous-espèces de cerf élaphe mais les analyses génétiques semblent montrer que le wapiti est plus proche du cerf sika. Les wapitis seraient d’origine asiatique et ont migré vers l’Amérique via le détroit de Béring lors de la dernière glaciation. Des 8 sous-espèces reconnues, 4 sont nord-américaines et 4 sont asiatiques. Les bois peuvent mesurer 1,2 m de long et peser 18 kg. Chaque bois peut avoir 8 cors ou plus. Dès l’automne, le pelage change de couleur passant du rougeâtre au marron et, ainsi que la crinière sur le cou, s’épaissit pour affronter l’hiver. Wapiti signifie “croupe blanche” en langage shawnee, une tribu amérindienne. 

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le Cerf élaphe (Cervus élaphus) est le plus grand mammifère de nos forêts et on le nomme également Cerf noble. Il peut peser jusqu’à 250 kg pour une longueur variant de 160 à 250 cm et une taille au garrot d’un mètre à 1.50 m. Les femelles sont plus petites que les mâles et ne pèsent jamais plus de 140-150 kg. Le faon a une livrée rousse tachetée de blanc qu’il garde durant deux mois. Chez les adultes, le pelage varie selon les saisons : brun-roux en été et gris-brun en hiver. Les mâles sont généralement plus foncés que les femelles.
Les bois apparaissent à l’âge de 9 mois. D’année en année, à chaque repousse leur taille augmente mais le nombre d’andouillers qui les composent n’indique en rien l’âge de l’animal !
Les mâles sont appelés hère, entre 6 et 12 mois, puis daguet jusqu’à 2 ans. Les femelles sont appelées bichettes de 6 mois à 2 ans.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le cerf de Bactriane  ou cerf de Boukhara (Cervus elaphus bactrianus) est une sous-espèce proche mais plus primitive du cerf élaphe de nos forêts et du wapiti. Il est plus petit et son pelage est plus gris. Son brame commence d’ailleurs sur un mode aigu, analogue au wapiti, et se termine sur un ton grave comme chez le cerf. Contrairement à ses cousins, il vit dans des milieux arides où la température estivale peut atteindre 45°C. Le cerf de Bactriane vit dans des régions arides et semi-désertiques où les pluies sont rares. On le rencontre dans les forêts qui longent les rivières. Les mâles sont solitaires tandis que les 2 à 3 femelles accompagnées de leur progéniture forment des petits troupeaux. Comme la majorité des Cervidés, le cerf de Bactriane cherche, en automne lors du brame, à attirer une harde de femelles pour former son harem. Il doit pour cela affronter ses rivaux lors de combats qui restent toutefois moins violents que chez le autres sous-espèces de cerfs élaphes. Les années 1960 ont vu l’extinction de nombreuses populations, notamment au Kazakhstan. À partir des années 70, des programmes de réintroduction sont mis en place dans plusieurs pays d’Asie centrale mais la fin du XXe siècle connaît à nouveau un déclin dû au braconnage, au trafic, à la dégradation de l’habitat. Il ne reste alors dans la nature que 350 individus. Depuis, la mise en place de zones protégées et de réserves a permis de quadrupler les effectifs.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le Cerf sika du Japon (Cervus nippon nippon) est le plus petit des cerfs sika. Il vit en hardes dans les forêts japonaises où il est considéré comme animal sacré. Sa livrée est très foncée l'hiver avec des brosses de poils blancs aux jarrets.

Grâce à sa grande résistance physique, le cerf sika a largement été introduit en Europe au 19ième siècle dans des parcs et enclos. Des individus se sont régulièrement échappés ou ont été relâchés volontairement. En France Il existe quelques populations de cerf sika vivant à l’état sauvage. Elles sont issues de quelques individus offerts par le Mikado en 1890 au Président Carnot.

Le rut est à la même époque que le cerf d'Europe (15 sept.- 15 oct.) Son brame est une série de cris perçants d'une tonalité assez élevé. Comme de nombreux cervidés, il dispose d'un signal de fuite : en soulevant sa queue, il laisse apparaitre un disque blanc appelé miroir, bien visible pour ses congénères.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le Cerf sika du Vietnam (Cervus nippon pseudaxis) est l'une des douze sous-espèces du cerf sika (Cervus nippon). Cette sous-espèce a disparu à l'état sauvage depuis le milieu des années 70. De nombreux mâles ont été tués car le velours de leurs bois est encore utilisé en médecine traditionnelle chinoise. Il a été introduit dans de nombreux endroits du monde (Europe,Amérique du nord, Nouvelle Zélande). Il est maintenant élevé dans des fermes en Chine, en Corée et en Thaïlande.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le cerf sika de Formose (Cervus nippon taiwanensis) possède des bois à huit cors. sa livrée plus terne que celle du sika du Japon reste mouchetée en hiver. Son poil plus long lui donne une silhouette plus massive. le rut, tardif à lieu à partir de novembre. Autrefois, très répandu dans les régions de plaine côtière, au voisinage des cours d'eau et aux pieds des collines boisées de l'île. Il est aujourd'hui l'une des sous-espèces de sika les plus menacées. C'est à des élevages dans des parcs qu'il doit sa survie.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le Cerf sika de Dybowski ou Cerf sika de Mandchourie (Cervus nippon hortulorum) est le plus grand des cerfs sikas. Il doit son nom au zoologiste polonais, Benedikt Dybowski, qui le découvrit lors de son exil en Sibérie vers 1864. Ses bois au velours presque rouge n'ont jamais plus de quatre andouillers et sont très développés par rapport à sa taille. Sa livrée orange vif et moucheté l'été devient brun foncé l'hiver. À cette saison, les poils de l'encolure s'épaississent donnant le "fanon" typique des mâles. Déjà disparue de Mandchourie et de Corée, on ne le rencontre plus à l'état sauvage que dans l'extrême Est de la Russie. 

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Rucervus

Le Barasingha ou Cerf des marais (Rucervus duvauceliiest appelé également Cerf de Duvaucel, en référence au naturaliste français Alfred Duvaucel. Cette espèce de taille moyenne au pelage brun roussâtre, parfois orné de quelques taches blanchâtres sur le dos, vit encore à l'état sauvage dans quelques régions de l'Inde et du Népal. Peu farouche, actif de jour comme de nuit, le barasingha vit en hardes, plus ou moins nombreuses en fonction de la saison, les mâles adultes étant généralement plus solitaires. Il fréquente les zones marécageuses envahies de roseaux et de hautes herbes dans des prairies humides au sein desquelles, il se déplace sans difficulté grâce à ses larges sabots. Cependant, la disparition ou la dégradation de ces milieux, associée à la  chasse intensive dont il est l'objet, menace grandement sa survie.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le Cerf d'Eld (Ruvercus eldii) ou Thamin est appelé également Cerf lyre. C'est un cervidé originaire d'Asie du Sud-est dont la taille se situe entre 1,50 et 1,80 m de long, environ 1,15 m de hauteur d'épaule, pour un poids pouvant aller jusqu'à 150 kg. La taille de la queue varie entre 20 et 30 cm. Le surnom de “cerf lyre” vient de la forme particulière de ses bois qui partent vers l’arrière et se recourbent vers l’avant, faisant penser à l’instrument de musique.
Des trois sous-espèces de cerfs d’Eld, le Thamin est celui dont la population dans la nature est la plus importante avec environ 2000 individus (contre 150 cerfs d’Eld du Siam et 150 Rucervus eldii eldii). On en compte, au début des années 2000, 1000 en captivité (essentiellement Rucervus eldii Thamin ). Cette petite population en parcs zoologiques représente, grâce aux plans d’élevage mis en place, l’une des chances de survie pour ce cerf.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le Cerf d'Eld du Siam (Rucervus eldii siamensis) est au bord de l'extinction. Après avoir été déclarée disparue à l'état naturel, une petite population d'à peine 150 individus fut redécouverte, persistant uniquement dans certaines enclaves de son ancien domaine (Laos, Cambodge et Vietnam). La réserve de la Haute Touche (Obterre, Indre) est le seul parc zoologique en dehors de l'Asie à présenter cette sous espèce particulièrement rare.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Elaphurus

Le Cerf du Père David (Elaphurus davidianus) est un cervidé qui ne vit plus qu'en captivité. Jadis présent dans le nord de la Chine, en Mandchourie et au Japon, ce cervidé fut découvert en 1865 dans le parc du palais d’Été de l'empereur de Chine à Pékin, par un missionnaire français, le père Armand David.En 1920, l'espèce était totalement éteinte à l'état sauvage. Quelques individus ayant été expédiés en Europe, sa survie fut ainsi assurée. Avec une hauteur au garrot avoisinant 1,30 m pour un poids d'environ 200 kg, le cerf du père David est un animal de taille relativement importante. Son pelage est brun rougeâtre en été et grisâtre en hiver. Ses sabots sont larges et ses bois, orientés vers l'arrière, sont assez développés. Sa queue peut atteindre une longueur de 60 cm.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Rusa

Le Cerf du Prince Alfred (Rusa alfredi) décrit pour la première fois au zoo de Londres, porte le nom d'un des fils de la reine Victoria. Avec une hauteur d'environ 80 cm au garrot pour un poids de 40 kg, ce cerf se distingue facilement par l'étroitesse de son crâne , la finesse et la densité de sa fourrure ainsi que par son pelage brun sombre tacheté d'ocre. Originaire des Philippines, où il ne vit plus que sur deux petites îles de l'archipel, il détient le triste record du cerf le plus menacé au monde. Il n'en resterait que 100 à 200 dans la nature.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le Sambar (Rusa unicolor)  vit dans le sud de l'Asie, de l'Inde à la Chine. Ce grand cerf solitaire porte des bois n'excédant pas 6 cors. Son pelage est foncé avec une collerette plus claire et des oreilles rondes. En cas de danger, il émet un cri strident et se réfugie dans la jungle ou dans l'eau. Les vieux mâles solitaires affirment leur territoire même en dehors du rut.C’est le plus grand cervidé asiatique, il peut atteindre une longueur de 2,50 mètres.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Przewalskium

Le cerf de Thorold (Przewalskium albirostris), aussi connu comme le cerf à museau blanc pour les taches blanches autour du museau, est originaire du plateau tibétain. C'est l'un des plus grands cerfs avec une hauteur d'épaule d'environ 115 à 140cm. Les mâles, qui pèsent généralement de 180 à 230 kg, sont nettement plus imposants que les femelles, qui pèsent de 90 à 160kg. Très difficile à observer dans la nature, le cerf de Thorold a peu de prédateurs à l'état naturel. Sa principale menace vient de l'Homme qui décime les populations par le biais de la chasse (pour la viande, la médecine et à cause de la concurrence avec le bétail) et par la fragmentation de son habitat naturel.classé comme vulnérable (VU) sur la liste rouge de l'IUCN, la population de cerf de Thorold est estimée à seulement 7000 spécimens vivant à l'état sauvage.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Dama

Le Daim européen (Dama dama) est un cervidé de taille moyenne. Les mâles portent des grands bois plats et palmés mesurent de 135 à 165 cm de longueur, 85 cm à 1 m de hauteur au garrot, 115 à 130 cm au sommet de la tête et leurs poids varient de 45 à 90 kg (60 kg en moyenne) selon les individus. Les femelles, appelées « daines », sont plus petites et plus légères.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Le daim de Mésopotamie ou daim Persan (Dama mesopotamica)est plus grand que le daim européen et si sa robe est identique, ses bois sont différents : ils sont plus grands mais moins ramifiés, n’ayant pas la large palmure supérieure caractéristique de leurs cousins.C'est un cervidé en danger d'extinction qui ne se trouve plus actuellement que dans la province de Khuzestân, au Sud-Ouest de l'Iran.  Le Daim de Mésopotamie est représenté par moins de 200 individus dont 80 environ en captivité.

 

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Les Hydropotinae

Genre Hydropote

L’ Hydropote (Hydropotes inermis), aussi appelé Cerf d'eau ou Chevreuil des marais est un petit cervidé d'Asie. Les mâles se caractérisent par l'absence de bois, remplacés par de longues canines sur la mâchoire supérieure. Solitaires et territoriaux, ils s'en servent pour s'impressionner et s'attaquer lors de la période de rut, lorsqu'ils sortent pour se trouver une partenaire.

 

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Les Muntiacinae

Genre muntiacus

Le Muntjac de Reeve (Muntiacus reevesi) ou Muntjact de Formose est un petit cervidé vivant dans les forêts humides en Asie du Sud-Est. Ce muntjac est endémique de Taïwan, mais a été introduit en Asie de l'Est (notamment en Chine), aux Pays-Bas et au Royaume-Uni. D'un caractère primitif, le mâle possède deux bois courts (13 cm maximum) portés par un pivot très long et de grandes canines utilisées pour les combats et l'accès aux femelles. Il mesure jusqu'à 1 m de longueur et 45 centimètres au garrot pour un poids allant de 10 à 18 kg. Le muntjac est également appelé "cerf aboyeur" à cause de son cri d'alerte ressemblant à l'aboiement d'un chien.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Genre Elaphodus

L'Élaphode de Chine ou cerf huppé (Elaphodus cephalophus) est l'unique représentant du genre Elaphodus. On l'appelle également "cerf huppé" en raison de son élégante touffe de poils noirs sur le front. L’ Elaphode mesure autour de 60 cm au garrot et pèse environ 20 kg, c'est l'un des plus petits cervidés que l'on rencontre dans les forêts du nord de la Chine. Ses canines supérieures sont très développées. Seuls les mâles ont des bois, qui n'ont pas de ramifications. Ces bois font seulement quelques centimètres et sont dissimulés par les longs poils du sommet du crâne. Il est l'un des rares cervidés omnivores : il se nourrit d'herbes, de feuilles, de coquilles d'œufs et de larves.

Le monde des cervidés
Le monde des cervidés

Si vous avez aimé cet article, vous aimerez peut- être aussi : 

Le tour du monde des félins

Le monde des Petits Félins

Les cervidés (2004) C'est pas sorcier, le magazine de la découverte et de la science.

Observation des cerfs dans la réserve animalière de la Haute-Touche à Obterre (Indre) et dans le parc du château de Chambord (Loir-et-Cher).

La nature sauvage ne doit pas uniquement être préservée parce qu'elle est la meilleure sauvegarde de l'humanité, mais parce qu'elle est belle.

Jean Dorst

Partager cet article

Repost0

commentaires

Julie André 22/01/2020 18:35

Bonjour. Votre blog est super!! Je suis allé récemment dans un parc animalier où il n'y avait pas vraiment de guide qui nous expliquait les noms et especes des animaux qu'on voyait. Votre blog m'a bien éclairé cependant j'ai des doutes sur quelques cervides. Serait-il possible de vous envoyer des photos et que vous me disiez de quel espèce ils sont s'il vous plaît ? Merci :)

Présentation

  • : Le blog de Dehondt Christophe et de Desmets Corinne
  • : Essentiellement des articles et photos sur la famille et sur nos passions communes que sont la nature, les animaux, la plongée et les voyages !!
  • Contact

  • DEHONDT Christophe

Copyright : www.dehondt-desmets.fr ©
Sauf mention contraire, toutes les photos sont notre propriété, et nous vous demandons de ne pas les re-publier sous quelque forme que ce soit. Merci de nous contacter pour obtenir une autorisation écrite si vous voulez utiliser nos photos. (Art. L335-2 du Code de la Propriété intellectuelle)

 

Recherche

Articles Récents

  • Cerf de Bactriane, qui es-tu ?
    Le cerf de Bactriane ou cerf de Boukhara (Cervus elaphus bactrianus) est une sous-espèce proche mais plus primitive du cerf élaphe que l'on trouve dans nos contrées et l'une des plus menacées de disparition. Il a été décrit par le mammalogiste britannique,...
  • Cerf huppé, qui es-tu ?
    Le cerf huppé ou élaphode de Chine (Elaphodus cephalophus) est considéré comme l'un des cervidés les plus petits et les plus primitifs vivant au monde. Il est seul représentant du genre Elaphodus qui fut décrit, en 1872, par le zoologiste français Henri...
  • Le Mouflon méditerranéen
    Le Mouflon méditerranéen (ovis gmelini musimomx ovis sp.) appelé également, mouflon européen ou mouflon des Alpes est une forme dérivée et abâtardie du mouflon de Corse (Ovis ammon musimon) considéré comme un descendant du mouflon d’Asie mineure (Ovis...
  • Les statistiques du blog dehondt-desmets.fr
    2020 À la faveur du confinement, le nombre de visite sur notre blog a augmenté de façon très significative. En effet, au mois d'avril 2020, nous avons totalisé 28782 visiteurs uniques* ! Voici donc une nouvelle barre à franchir et nous comptons sur vous...
  • Le Diable de Tasmanie
    Le Diable de Tasmanie est le plus grand marsupial carnivore d'Australie depuis la disparition du tigre de Tasmanie. Bien loin du personnage de Taz dans les Looney Tunes, cet animal endémique au pelage noir et blanc, véritable emblème de l'île, a plutôt...
  • Le Marabout d'Afrique
    Le Marabout d’Afrique ou Cigogne à sac (Leptoptilos crumenifer) est souvent considéré comme l’un des animaux les plus laids de la planète. Énorme, chauve, disgracieux, pourvu d'un bec imposant, sont les quatre qualificatifs qui le caractérisent le mieux....
  • Le Bec-en-sabot du Nil
    Le Bec-en-sabot du Nil (Balaeniceps rex) ou shoebill pour les Anglais, ou Abu-Markub (Père de la babouche) pour les Arabes du Soudan, est une espèce d'oiseau qui semble, de par son esthétique, sortir directement de la préhistoire. Il appartient à l’ordre...
  • Le Poulpe de Méditerranée
    Le poulpe, plus communément appelé pieuvre, a fait couler beaucoup d'encre en particulier sous la plume romanesque de Victor Hugo. Animal mythique, les marins et les scaphandriers lui attribuaient des capacités extraordinaires et des dimensions gigantesques....
  • Cerf Sambar, qui es-tu ?
    Le cerf Sambar (Rusa unicolor) est le troisième plus grand cervidé au monde, derrière l’élan et le wapiti. Il est parfois aussi appelé élan de Ceylan en raison de sa masse et de sa robe sombre ou encore Cerf d'Aristote. Sa répartition géographique couvre...
  • Cerf de Thorold, qui es-tu ?
    Le cerf de Thorold (Przewalskium albirostris) est une espèce endémique du plateau tibétain situé en Chine. Bien que l'espèce a été découverte et nommée par Przhevalsky en 1883, WG Thorold a décrit plus tard le même cerf, ne sachant pas qu'il était déjà...